L'orbiteur lunaire LRO a fourni au cours du mois de décembre plus d'un millier d'images de la totalité de la face visible de notre satellite naturel, permettant la réalisation d'une mosaïque géante.

Cela vous intéressera aussi
  • Parcourez la Lune en images 

La sonde américaine Lunar Reconnaissance OrbiterLunar Reconnaissance Orbiter est en orbiteorbite lunaire depuis le mois de juin 2009. Survolant notre satellite à une cinquantaine de kilomètres d'altitude elle est chargée de réaliser sa cartographie en haute résolutionrésolution et d'étudier les régions polaires. Le premier objectif est destiné à repérer de futurs sites d'atterrissage mais en attendant il est à l'origine de nombreuses découvertes géologiques comme un trou sur la face cachée (dont le pendant sur l'autre face est une grotte dans Marius Hills) ainsi qu'un pont, pour ne citer que les plus spectaculaires.

L'autre objectif de la mission est de découvrir d'éventuelles réserves de glace au fond des cratères qui trouent les pôles lunaires. Pour réaliser ses images l'orbiteur dispose de deux caméras. La WAC (Wide Angle Camera) fournit une résolution d'environ 100 mètres alors que la NAC (Narrow Angle Camera) permet de saisir des détails de 0,5 mètre. Ce sont ces caméras qui permettent de réaliser des spectaculaires images de la surface, que ce soit pour nous montrer des paysages inédits ou des sites des précédentes missions lunaires. Dernier en date, un petit bout de Fra Mauro où se sont promenés il y a 40 ans les astronautesastronautes Shepard et Mitchell de la mission Apollo 14.

Pesant seulement 900 grammes, la WAC (<em>Wide Angle Camera</em>) qui équipe LRO a permis de réaliser une mosaïque complète de la face visible de la Lune. © Nasa/M. Robinson

Pesant seulement 900 grammes, la WAC (Wide Angle Camera) qui équipe LRO a permis de réaliser une mosaïque complète de la face visible de la Lune. © Nasa/M. Robinson

Une Pleine Lune très détaillée

Pendant deux semaines à la fin de l'année dernière, les passages successifs de l'orbiteur ont permis d'amasser 1.300 images de la totalité de la face visible prises avec la WAC. L'équipe chargée de l'imagerie de LRO a réalisé une mosaïque géante de 24.000 pixelspixels de côté, dont la résolution est de l'ordre de 145 mètres. Les astronomesastronomes amateurs habitués à survoler la Lune avec leur télescopetélescope se feront un plaisir de retrouver sur cette image une multitude de régions particulièrement bien résolues.

À la différence des observateurs terrestres, LRO ne connaît pas les effets néfastes de la turbulenceturbulence atmosphérique qui dégrade les images et brouille les plus fins détails...