Iras 17163-3907 était connue comme l’une des 30 étoiles les plus brillantes dans le ciel infrarouge. Observée plus en détails par les astronomes du VLT, elle vient de révéler sa vraie nature : une hypergéante jaune. C’est la plus proche trouvée jusqu’à présent.
Cela vous intéressera aussi

Iras, pour Infrared Astronomical Satellite (Satellite astronomique infrarougeinfrarouge), avait été lancé le 25 janvier 1983. Il a fonctionné pendant dix mois, jusqu'au 21 novembre 1983, sur une orbite héliosynchronehéliosynchrone. Son objectif était de réaliser une carte complète du ciel dans les bandes infrarouges à 12, 25, 60 et 100 µm. Il a pu découvrir environ 500.000 sources ainsi qu'un disque de poussières autour de Véga. À l'époque, il observe aussi Iras 17163-3907 dans la constellation du Scorpionconstellation du Scorpion.

Aujourd'hui ce sont les astronomesastronomes de l'ESOESO qui ont utilisé la caméra infrarouge Visir équipant le VLTVLT pour mieux connaître cette étoile. Située à environ 13.000 années-lumière de la Terre, sa masse totale est estimée à vingt masses solaires elle est environ 500.000 fois plus lumineuse que notre Soleil.

Cette image montre dans le domaine visible  un champ d'environ 2,9 degrés entourant l’hypergéante jaune Iras 17163-3907. Elle a été prise à travers des filtres bleu, rouge et infrarouge dans le cadre de la campagne d’observation du <em>Digitized Sky Survey 2</em>. Elle se trouve au centre de l’image, noyée dans cette région de la Voie lactée riche en étoiles. En haut à gauche du centre on peut voir aussi une nébuleuse planétaire en forme d’anneau bleuté, il s’agit de NGC 6337. © ESO and <em>Digitized Sky Survey 2</em>

Cette image montre dans le domaine visible  un champ d'environ 2,9 degrés entourant l’hypergéante jaune Iras 17163-3907. Elle a été prise à travers des filtres bleu, rouge et infrarouge dans le cadre de la campagne d’observation du Digitized Sky Survey 2. Elle se trouve au centre de l’image, noyée dans cette région de la Voie lactée riche en étoiles. En haut à gauche du centre on peut voir aussi une nébuleuse planétaire en forme d’anneau bleuté, il s’agit de NGC 6337. © ESO and Digitized Sky Survey 2

Les astrophysiciens découvrent maintenant sa vraie nature en obtenant pour la première fois une image montrant qu'une gigantesque enveloppe double de poussières entoure cette étoile. Avec un diamètre mille fois supérieur à celui du Soleil, il s'agit d'une hypergéante jaune et c'est la plus proche observée dans la Voie lactée.

Une fin violente

Les étoilesétoiles hypergéantes jaunes sont instables et éjectent leurs couches supérieures de matière à l'occasion de plusieurs phases explosives. La matière se trouvant dans l'enveloppe de l'étoile, et qui lui donne son aspect de blanc d'œuf entourant son centre jaune (d'où son nom de nébuleuse de l'œuf au plat), représente pas loin de 4 masses solaires. Il s'agit de poussières silicatées et de gaz.

Iras 17163-3907 finira sa vie en explosant sous forme d'une supernova. Un article exposant les découvertes faites sur cette étoile avec le VLT se trouve sur arXiv.