Un des cinq moteurs F-1 qui propulsa vers la Lune Neil Armstrong, Buzz Aldrin et Michael Collins a été ramené en surface après avoir été repéré à plus de 4.000 m de profondeur. La mission du milliardaire Jeff Bezos a réussi.
Cela vous intéressera aussi

Neil Armstrong aura manqué cela : un moteur équipant le premier étage du lanceurlanceur Saturn V de la mission Apollo 11 a de nouveau vu la lumièrelumière du jour après avoir plongé dans l'Atlantique le 16 juillet 1969. Jeff Bezos, fondateur d'Amazon devenu richissime, s'est mis en tête de récupérer les restes de cette fusée historique et y a mis les moyens.

Début 2012, la fondation Bezos annonçait avoir repéré une partie du premier étage, haut de 42 m pour 10 m de diamètre, grâce à un sonarsonar ultramoderne.

La chambre de combustion d’un moteur F-1. C'est bien celle de l'un des cinq moteurs qui ont fait décoller le lanceur Saturn V le 16 juillet 1969 pour la mission Apollo 11. © Fondation Bezos

La chambre de combustion d’un moteur F-1. C'est bien celle de l'un des cinq moteurs qui ont fait décoller le lanceur Saturn V le 16 juillet 1969 pour la mission Apollo 11. © Fondation Bezos

Saturn V a de beaux restes…

Le lieu de chute était bien connu, à un peu plus de 600 km au large de la Floride, mais la profondeur, environ 4.200 m, rendait le projet complexe. De plus, au moment de l'impact avec l'eau, le premier étage de la Saturn V (essentiellement des réservoirs) s'est complètement disloqué. Toutefois, les cinq moteurs pouvaient avoir en partie résisté au choc. Effectivement...

Un ROV (Remotely Operated Vehicle), engin sous-marinsous-marin téléopéré, a permis d'examiner les restes de l'épave et d'installer des câbles. Différents éléments, dont une grande partie d'un des moteurs, ont pu être hissés à bord d'un navire. Après la chute et 44 ans sous l'eau, ces structures métalliques ont bien résisté et les spécialistes les reconnaissent au premier coup d'œilœil.

Cette épave fantomatique est ce qu'il reste de l'étage S-IC (c'est-à-dire la partie inférieure de la fusée Saturn V), photographié par un ROV à 4.200 m de profondeur, dans l'océan Atlantique, au large de la Floride. © Fondation Bezos

Cette épave fantomatique est ce qu'il reste de l'étage S-IC (c'est-à-dire la partie inférieure de la fusée Saturn V), photographié par un ROV à 4.200 m de profondeur, dans l'océan Atlantique, au large de la Floride. © Fondation Bezos

Bientôt dans un musée

Comme le signalait Jeff Bezos au début de cette aventure, cette épave a un propriétaire légitime : la Nasa. La fondation l'a promis, tous les éléments retrouvés seront confiés à un musée pour que le public puisse les voir.

Après les images des sites d'alunissage de toutes les missions Apollo, dont celles d'Apollo 11Apollo 11 avec les traces de pas d’Armstrong, on pourra donc revivre un peu de cette épopée qui emporta 27 êtres humains sur la LuneLune ou autour d'elle.