Sciences

En bref : l’ISS frôlée par un débris spatial

ActualitéClassé sous :Astronautique , ISS , station spatiale internationale

Les occupants de la Station spatiale internationale ont brièvement trouvé refuge dans les capsules Soyouz après la détection d'un objet qui semblait pouvoir entre collision avec elle. Le débris est passé à 250 mètres et tout le monde a regagné son poste.

La Station spatiale internationale (ici photographiée en 2011) orbite à environ 400 kilomètres d'altitude, là où circulent de nombreux débris de toutes tailles. © Nasa

En aéronautique, on appelle cela une « quasi-collision ». Il y a quelques heures, des débris susceptibles de heurter la Station spatiale internationale ont été détectés et il n'était plus possible d'effectuer une manœuvre d'évitement en rehaussant un peu l'orbite de l'ISS, selon l'agence d'information russe Interfax.

Comme il est prévu dans ce cas, la Station doit être évacuée et les six occupants (deux Américains, un Japonais et trois Russes) se sont réfugiés dans les deux capsules Soyouz amarrées à l'ISS (il y en a toujours deux, justement pour permettre un abandon rapide de la Station).

L'alerte n'a pas duré longtemps. Le bolide est passé au large, à 250 mètres et les astronautes ont repris leur travail à bord. Cette alerte n'est pas la première mais, bien sûr, met en évidence le problème causé par la dérive en orbite basse ou moyenne d'une multitude de débris spatiaux.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi