Produite par les testicules et les glandes surrénales de l'homme, la testostérone est considérée comme l’hormone mâle par excellence. Pourtant, elle est aussi l’hormone clé du désir… féminin.
Cela vous intéressera aussi

La testostéronetestostérone n'est pas l'apanage des hommes. Chez la femme, elle est produite par les glandes surrénales et surtout par les ovairesovaires. Elle fait partie des hormones androgènesandrogènes.

Désir sexuel et hormones : testostérone et œstrogènes

Chez l'homme, elle stimule de façon physiologique le désir sexuel. Chez la femme, ce rôle stimulant est exercé par une action cérébrale. Précisément par l'intermédiaire de récepteurs situés au niveau de l'aire préoptique médiane de l'hypothalamushypothalamus et du système limbiquesystème limbique.

Les œstrogènesœstrogènes influenceraient aussi la libidolibido chez la femme grâce à leur effet sur des neuronesneurones de l'hypothalamus. Ils agiraient également au niveau de la peau, structure centrale pour les stimuli sexuels externes. Ces hormones interviendraient enfin sur la lubrification vaginale.

Quels rôles jouent la progestérone, le cortisol et la prolactine ?

Quant au rôle de la progestéroneprogestérone, il reste mal connu, au même titre d'ailleurs que celui du cortisolcortisol. Enfin, la prolactineprolactine, surtout lorsqu'elle est présente à un taux élevé, aurait un effet négatif sur le désir.

Source : AnatomieAnatomie et physiologie de la sexualité - Prog Urol, 2013, 23, 9, 547-561.