Médicaments © ElsBrinkerink, Wikimedia Commons, CC by-sa-3.0

Santé

Qu'appelle-t-on un médicament biologique ?

Question/RéponseClassé sous :médicaments , Médicaments biologiques , biomédicaments

Le bio n'est pas réservé qu'à notre alimentation. Les médicaments peuvent être également bio mais attention, ce petit préfixe ne signifie nullement qu'ils sont issus de l'agriculture biologique ! Le biomédicament est une approche thérapeutique révolutionnaire qui n'est pas sans soulever des interrogations. Mais que recouvre cette dénomination ? 

À première vue, parler de « médicaments biologiques » fait surtout penser à nos remèdes de grand-mère et autres produits issus de la phytothérapie, de l'homéopathie... Et pourtant, l'industrie pharmaceutique, elle-même, développe de tels médicaments : les médicaments biologiques, ou biomédicaments, sont issus des biotechnologies et sont leur application concrète.

Qu'est-ce qu'un médicament biologique ou biomédicament ?

Un médicament biologique est soumis à des normes strictes, édictées par une directive européenne qui stipule d'abord que la substance active doit être une substance biologique. En clair, elle doit être issue d'organismes vivants, comme les plantes ou les bactéries. Mais elle peut provenir aussi des Hommes avec les dérivés du sang et du plasma. Les biomédicaments utilisent les ressources internes du corps humain (cellules, tissus, protéines) pour traiter des maladies. Environ 30 % des médicaments seront des biomédicaments d'ici 2020. Ils représentent l'avenir de la pharmacie et la médecine de demain. Il en existe aujourd'hui environ 173 sur le marché français et leur part ne cesse d'augmenter. Certains prédisent même qu'ils seront majoritaires d'ici peu, malgré leur complexité de fabrication et leur prix.

Que soignent les biomédicaments ?

Le premier médicament biologique a fait son apparition en 1984 ; il s'agit de l'insuline recombinante. Mais les biomédicaments se sont surtout développés depuis les années 2000 et s'avèrent particulièrement efficaces pour traiter des maladies telles que certains cancers, les maladies infectieuses, les maladies du système immunitaire, les déficits comme l'anémie, le diabète.

À l'état de marché émergent, le « bio-similaire » n'est pas reconnu comme le générique du biomédicament car, dans l'Union européenne, donc en France, les biosimilaires ne sont pas considérés comme des médicaments de remplacement mais de « substitution ».

À savoir

Alors que l'Académie de médecine prône désormais l'activité physique sur ordonnance, n'oubliez pas que le meilleur médicament biologique reste sans aucun doute le sport !

Abonnez-vous à la lettre d'information La question Santé de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez (plus ou moins secrètement).

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi