Santé

Spa : existe-t-il des restrictions d’utilisation ?

Question/RéponseClassé sous :Beauté , balnéothérapie , femme enceinte
Attention à vérifier la température de l'eau avant d'entrer dans un spa. © information-piscine.com

Les spas en instituts ou privés sont à la mode, mais existe-t-il des contrindications et des restrictions d'utilisation ? 

Les contrindications au spa

Le principe de précaution pousse les fabricants à recommander un avis médical pour les femmes enceintes et les personnes ayant des soucis de santé : problèmes cardiovasculaires, diabète et obésité en particulier. 

L'ingestion d'alcool, de médicaments et bien sûr de drogues est fortement déconseillée avant d'utiliser le spa. De même qu'une séance intensive d'exercices physiques.

La bonne utilisation du spa

La température de l'eau ne doit jamais dépasser 40 °C pour des adultes. Au-delà, il y a un risque d'hyperthermie. L'hyperthermie peut également survenir lors d'une brusque élévation de 3 à 6 °C de la température corporelle. Étourdissements, léthargie, évanouissement... sont des symptômes courants. Si l'un ou l'autre phénomène survient, il faut sortir immédiatement de l'eau. 

Pour les enfants, particulièrement sensibles à l'eau chaude, il est recommandé de stabiliser la température autour de 30 °C et de limiter la séance à une dizaine de minutes (20 minutes pour les adultes à 36 °C).

Il est rare que les valeurs affichées par les sondes thermiques associées au réchauffeur correspondent exactement à la température réelle de l'eau. Avec un système performant, à commandes thermostatiques numériques par exemple, la variation est de l'ordre de 0,5 à 1 °C dans le maintien de la température sélectionnée. Mais des composants électroniques de moindre qualité peuvent engendrer un écart plus important. Dans le doute, mieux vaut contrôler la température de l'eau à l'aide d'un thermomètre avant d'entrer dans le spa. 

Cela vous intéressera aussi