Santé

Épilation : la crème dépilatoire

Question/RéponseClassé sous :Beauté , Épilation , crème dépilatoire
La crème dépilatoire ne doit pas être utilisée trop régulièrement. © Phovoir

Pour se débarrasser des poils, l'épilation à la cire est douloureuse et le rasage laisse repousser les poils bien trop rapidement. Il reste la crème dépilatoire. Rapides, pratiques et indolores, le Dr Isabelle Gallay fait le point sur ces crèmes qui attaquent les poils mais ne sont pas sans risque.

Crème dépilatoire : quels risques ?

Les crèmes dépilatoires sont pratiques et permettent une épilation rapide, sans douleur, mais elles présentent des inconvénients réels. « Certaines contiennent une grande quantité d'urée, d'autres des dérivés soufrés », signale le Dr Gallay. Les crèmes contenant de grandes quantités d'urée provoque une dissolution du poil et de la couche cornée qui protège la surface de la peau. Les crèmes aux dérivés soufrés attaquent chimiquement les cellules du poil et également de la peau, ce produit « présente d'ailleurs une toxicité probable. Il vaut donc mieux ne pas les utiliser régulièrement », suggère Isabelle Gallay. À noter également qu'elles sont déconseillées aux femmes enceintes et sur le visage.

La bonne utilisation de la crème dépilatoire

Attention à bien lire la notice, concernant le temps de pose, car « plus la pose de la crème est longue, plus votre peau deviendra sensible ». Avant d'essayer ce produit, testez-le sur une petite partie de peau, pour voir comment elle réagit. Après 48 heures, si aucune réaction allergique n'est apparue, vous pouvez commencer l'épilation. « Sur les zones où la peau est très fine, comme les aisselles et le maillot, la crème agira plus vite. Comme elle risque d'irriter l'épiderme plus rapidement aussi, ne la laissez que deux ou trois minutes. Cela suffira amplement ».

Après une épilation à la crème, la couche cornée a besoin de quelques jours pour se reconstituer. « Je conseille donc d'attendre au moins 48 heures avant de s'exposer au soleil, toujours en appliquant une protection solaire avec un indice élevé », note le Dr Gallay. Et n'oubliez pas d'hydrater votre épiderme, d'autant mieux qu'il aura été agressé et rendu plus sensible par l'épilation.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question Santé de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez (plus ou moins secrètement).

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi