Cela vous intéressera aussi

Rasoir, crème dépilatoire, cire... Vous en avez assez de la chasse aux poils ? Et si passiez à l'épilation au laserlaser ? Au fil des séances, cette technique basée sur l'utilisation d'un rayon lumineux très précis permet d'obtenir une épilation quasi définitive. Cependant il s'agit d'un acte médical, ne vous trompez pas d'adresse. Parlez-en à un dermatologue.

« L'énergieénergie lumineuse dégagée vise la mélanine, ce pigment brun qui donne leur coloration à la peau ou aux poils... » explique le Dr Marie-Anne Solier, dermatologue à Angers (Maine et Loire). « Quand la lumièrelumière laser est absorbée par les pigments, elle se transforme en chaleurchaleur et endommage le folliculefollicule pileux, tout en respectant la peau environnante. » La zone à traiter doit être préalablement rasée, afin d'éviter toute irritation et de rendre visible l'émergenceémergence des poils.

Épilation au laser : les contrindications

Selon la dermatologue, « il existe peu de contrindications. Celle concernant les femmes enceintes est davantage une contrindication de principe, aucun effet indésirable n'ayant été rapporté en cours de grossesse. » Les risques d'infection sont également rares.

Mais certaines précautions sont à prendre avec cette forme d'épilation. Elle est ainsi déconseillée :

  • aux adolescentes, car les changements hormonaux peuvent modifier la peau et la pilosité ;
  • aux personnes à la peau bronzée, noire ou brune. Car le laser est dirigé vers la mélanine du poil. Or une peau foncée renfermera une quantité plus importante de mélanine. Le faisceau ne trouvant plus sa cible de prédilection, des brûlures peuvent survenir ;
  • aux personnes aux poils blonds ou blancs. Leur trop faible concentration en mélanine rend en effet difficile la prise du poil. Si vous êtes blond, vous pouvez recourir à l'épilation électrique, également pratiquée en cabinet dermatologique.

Voir aussi

Découvrez le comparatif des meilleurs épilateurs visage