Expert Santé

Olivier Walusinski

Médecin

Classé sous :médecine
L'explosion des savoirs donne à chacun l'impression que le sien est chaque jour proportionnellement plus restreint. Au sein de chaque domaine, la spécialisation isole et segmente. Le fossé entre le savoir de quelques-uns et celui de la majorité de la population se creuse. Les formes traditionnelles d'éducation peinent à donner à tous et à chacun les outils nécessaires à l'acquisition d'une culture scientifique, laissant libre cours à l'irrationnel, aux croyances simplistes et superficielles. HL Mencken : «des explications existent; elles ont existé de tout temps, parce qu'il y a toujours une solution simple à chaque problème humain, une solution nette plausible et fausse ». Le savoir scientifique appartient à tous. L'apparition d'internet permet la mise à disposition de tout curieux d'un accès à la connaissance. Un guide libre, honnête c'est à dire critique, gratuit s'impose devant le foisonnement. Futura-Sciences ouvre cette porte et guide la curiosité au gré du jour et de l'humeur dans la diversité qui sied. Cette heureuse initiative mérite respect et encouragement en sachant rester humble
Olivier Walusinski, Médecin

Biographie

J'exerce depuis 1975 comme médecin de campagne dans le Perche, un peu loin de tout, volontairement. J'ai complété ma formation initiale par une formation en dermatologie à orientation chirurgicale (1976), un DU de médecine agricole à Tours en 1978, un DU de proctologie à Paris en 1989, et enfin un DIU d'échographie en deux ans réussi en 1994 ( le plus difficile et dont je suis le plus fière). Ceci me permet d'avoir un exercice très varié et complet. Je pratique toute la médecine depuis les surveillance des grossesses (échographies comprises), quelques accouchements trop rapides, la pédiatrie et beaucoup de gériatrie (maison de retraite médicalisée). Toujours intéressé par l'urgence, je suis sapeur pompier (armé d'un bip d'appel), correspondant du SAMU pour le canton (SMUR à 40 mn). Je dispose avec le VSAB des pompiers du matériel de réanimation (défibrillateur etc). Mon secteur comprend 30 km de l'autoroute A11 "défendre" comme disent les pompiers ! J'ai un véhicule équipé par les pompiers. Après plus de trente ans d'exercice, j'ai du mal à adhérer au courant actuel de désengagement des médecins de l'urgence. Mon téléphone reste ouvert aux patients 24 h/ 24h comme autrefois

Mon hobby reste les neurosciences et ma collection de bibliophile de livres anciens (de médecine essentiellement de neurologie). L'informatique m'a convaincu en 1983 avec un apple II; actuellement un MAC G5.

Vers 1979, j'ai été confronté par un consultant importuné par des salves de bâillements irrépressibles. Je n'avais jamais entendu parler de ce type de pathologie pendant mes études. J'ai questionné mes amis neurologues de La Salpêtrière qui n'avaient que des idées très vagues mais m'ont encouragé à m'y intéresser. J'ai commencé à fouiller les bibliothèques pour ma culture personnelle. Après avoir accumulé une bibliographie importante, j'ai publié en 2000 mon premier article consacré à une enquête réalisée auprès de mes patients concernant leurs bâillements. La Revue du Praticien Médecine Générale a été très intéressée et cette publication a eu un certain écho professionnel. Aussi, ai-je pensé lors du décollage de l'internet de mettre en ligne une part de ma documentation. Ainsi est né le 1 janvier 2001 http://www.baillement.com.

Depuis, cet outil extraordinaire m'a permis de faire la connaissance de curieux et de chercheurs savants, sur tous les continents (USA, Canada, Mexique, Argentine, Afrique du Sud, Hollande, Italie, Japon, Australie). J'ai le sentiment d'avoir servi de catalyseur et d'avoir, de par ma formation de généraliste, réuni des savoirs spécialisés qui ne se rencontraient pas: éthologie, neurophysiologie, pharmacologie, psychologie, neurologie, imagerie fonctionnelle etc..

J'ai maintenant mis en ligne plus de 800 pages, plus de 500 articles originaux concernant le bâillement. Depuis l'étymologie à l'histoire des connaissances, sans oublier les arts (littérature, peinture) tous les aspects sont présentés sur le site. Véritable base de données, il est utilisé par des chercheurs du monde entier. L'aventure continue. La lettre mensuelle du site a plus de 3200 abonnés. En 2003, j'ai été coopté pour devenir membre de la Société française de recherche sur le sommeil.

La Revue de Neurologie fondée en 1893 par JM Charcot a publié pour la première fois de sa longue vie un article sur le bâillement en 2004. En 2005, elle a accepté un travail que j'ai mené avec le service de neurologie du CHU de Poitiers sur le bâillement au cours de l'hémiplégie. A. Kurjak rédacteur en chef de la revue internationale d'échographie The Ultrasound Review of Obstetrics & Gynecology m'a fait l'honneur de me commander un article sur la bâillement foetal où j'ai pu présenter mes recherches sur l'ontogenèse, la phylogenèse du bâillement et ses liens avec les formes primitives de sommeil paradoxal. Actuellement, je rédige pour la revue Psychologie et Neuropsychiatrie du vieillissement un article intitulé Le bâillement: ontogenèse, vie et sénescence. Le magazine de vulgarisation Pour La Science a publié un de mes écrits en octobre 2003. Enfin j'ai écrit un livre Bâillement et pandiculations paru en août 2004 en vente sur le site http://www.oscitatio.com.

J'ai eu l'honneur de présider en 2004 un jury d'une thèse de psychologie, à laquelle j'avais participé, à l'université Vrije d'Amsterdam (novembre 2004), d'avoir présenté mes recherches à l'Université de Montreal (septembre 2004), dans différents services de neurologie à Paris etc...

En Septembre 2005, les Entretiens de Bichat ont parlé du bâillement, écho largement repris dans les médias grand public. C'est ainsi que j'ai été interviewé au journal télévisé de France2 !