Santé

Perte de conscience : mettre la victime en position latérale de sécurité (PLS)

Dossier - Secourisme : les gestes qui sauvent !
DossierClassé sous :médecine , secourisme , massage cardiaque

Née du souci de porter secours, la Croix-Rouge s'efforce de prévenir et d'alléger les souffrances des Hommes. Voici quelques gestes de secourisme que vous pourrez apprendre à utiliser pour sauver des vies en cas de malaise et arrêt cardiaques, perte de conscience, brûlure, noyade...

  
DossiersSecourisme : les gestes qui sauvent !
 

Quand une victime est inconsciente, il faut la mettre en position latérale de sécurité (PLS).

Comment reconnaître une victime inconsciente ? © Lisa S., Shutterstock

La victime est inconsciente quand :

  1. Elle ne répond pas aux questions simples : « m'entendez-vous ? », « que s'est-il passé ? », « que vous est-il arrivé ? » ;
  2. Elle ne répond pas aux ordres simples : « ouvrez les yeux ! », « serrez-moi la main ! ».
© Croix-Rouge française, G. Pascaud

Que faire ?

  • Desserrer la ceinture et le col pour lui faciliter sa respiration.
  •  Basculer prudemment sa tête en arrière en tirant le menton vers le haut pour éviter que la langue ne tombe en arrière dans la gorge et ne gêne la respiration de la victime ; regarder dans la bouche pour retirer d'éventuels corps étrangers visibles.
  • S'assurer que la victime respire en vous penchant au-dessus de sa bouche.
  • Placer la victime sur le côté.
  • Donner l'alerte ou faire alerter les secours.
  •  Surveiller la victime jusqu'à leur arrivée.
© Croix-Rouge française, G. Pascaud

Position latérale de sécurité (PLS) : placer la victime sur le côté

© Croix-Rouge française, G. Pascaud

Pour mettre une personne en position latérale de sécurité (PLS), il faut :

  1. écarter son bras du côté de retournement à angle droit de son corps et plier le coude, paume de la main tournée vers le haut ;
  2. Placer le dos de la main du bras opposé contre l'oreille de la victime côté sauveteur ;
  3. Tout en maintenant la main, saisir la jambe opposée au retournement derrière le genou, la replier pied au sol ;
  4. faire rouler lentement le corps en tirant sur le genou vers soi et en maintenant la main de la victime contre son oreille.
  5. Lorsque le genou de la victime est au sol, retirer la main de sous la tête de la victime en maintenant son coude pour ne pas bouger la tête, ajuster la jambe pliée, de sorte que la cuisse soit à angle droit du corps et ouvrir la bouche.
© Croix-Rouge française, G. Pascaud

Pourquoi mettre une victime inconsciente qui respire sur le côté ?

Si la victime inconsciente reste sur le dos, elle risque de s'étouffer avec sa langue et avec ses propres vomissements.

En la plaçant sur le côté, tête en arrière, bouche ouverte et dirigée vers le sol, ses vomissements s'écouleront librement sur le sol, et la langue ne pourra plus tomber dans sa gorge. Ainsi elle ne risquera plus de s'étouffer ! De plus, lors du retournement, en maintenant la main de la victime sur son oreille, on assure la stabilité de la nuque et on limite les risques de lésion de la colonne cervicale.

En aucun cas vous ne devez laisser une victime inconsciente qui respire sur le dos.