Santé

Brûlure : les premiers soins

Dossier - Secourisme : les gestes qui sauvent !
DossierClassé sous :médecine , secourisme , massage cardiaque

Croix-Rouge

Née du souci de porter secours, la Croix-Rouge s'efforce de prévenir et d'alléger les souffrances des Hommes. Voici quelques gestes de secourisme que vous pourrez apprendre à utiliser pour sauver des vies en cas de malaise et arrêt cardiaques, perte de conscience, brûlure, noyade...

  
DossiersSecourisme : les gestes qui sauvent !
 

Découvrez ce qu'il faut faire en cas de brûlure et les raisons pour lesquelles ces gestes sont importants.

Que faire en cas de brûlure ? © Africa Studio, Shutterstock

Que faire ?

  • Refroidir la brûlure en l'arrosant immédiatement pendant cinq minutes à l'eau froide, sans pression sur la brûlure.
  • Retirer les vêtements pendant l'arrosage, à l'exception de ceux qui adhèrent à la peau.
Refroidir la brûlure le plus vite possible. © Croix-Rouge française, G. Pascaud
  • Si la brûlure est très étendue, ou que les cloques sont de grandes tailles (plus de la moitié de la paume de la main de la victime), la brûlure est dite « grave ». Il faut allonger la victime sur la région non brûlée. L'installer en position demi-assise si elle présente des difficultés respiratoires. Alerter au plus vite les secours.
  • Surveiller la victime jusqu'à l'arrivée des secours.
Un arrosage de la brûlure limite la douleur. © Croix-Rouge française, G. Pascaud
  • Si la brûlure est simple, l'arrosage peut être poursuivi plus de cinq minutes pour limiter la douleur. Protéger la brûlure. Ne pas percer la cloque. Surveiller la brûlure. Si elle devient chaude, gonfle ou si elle continue à faire mal dans les 24 heures, consulter un médecin.

Pourquoi arroser une brûlure ?

En arrosant une brûlure avec de l'eau froide, vous permettez :

  • un refroidissement immédiat de la zone brûlée ;
  • une diminution immédiate de la douleur ;
  • un arrêt de l'extension en taille et en profondeur de la brûlure, en particulier en cas de brûlure par produits chimiques ;
  • en cas de brûlure grave, l'arrosage de plus de cinq minutes entraîne le refroidissement de la victime.

Cas particulier : la victime a avalé un produit chimique

Que faire ? Allonger la victime et alerter les secours (Samu : 15).

Vous ne devez jamais :

  • Faire boire quoi que ce soit à la victime. En effet, dans ce cas, vous augmentez le risque de vomissement du produit chimique.
  • Faire vomir la victime. En effet, dans ce cas, le nouveau passage du produit chimique dans les voies digestives aggraverait les lésions déjà instaurées.