Santé

Évolution de la maladie de Parkinson

Dossier - La maladie de Parkinson de A à Z
DossierClassé sous :médecine , parkinson , maladie de Parkinson

La maladie de Parkinson est une maladie neurodégénérative due à la perte de neurones dopaminergiques du cerveau. Des traitements médicamenteux ainsi qu'un recours à la chirurgie sont possibles.

  
DossiersLa maladie de Parkinson de A à Z
 

Un parkinsonien peut-il mener une vie professionnelle normale ? Un parkinsonien peut continuer à travailler normalement si les symptômes ne sont pas trop importants. Une activité (professionnelle ou autre) est conseillée car elle favorise l'optimisme du malade.

Quelles est l'évolution de la maladie de Parkinson ? © Ocskay Mark - Shutterstock

Cependant, si les conditions de travail sont stressantes, les symptômes de la maladie risquent de s'aggraver. Les parkinsoniens peuvent continuer à conduire leur voiture. Comme certains traitements conduisent à une somnolence, il convient de ne pas prendre le volant si des signes d'endormissement se font sentir.

  • Comment la maladie évolue-t-elle au cours du temps ?

L'évolution de la maladie varie d'une personne à une autre. Le patrimoine génétique, l'état de santé général et le mental du patient influencent l'évolution de la maladie. Certains patients voient passer des années sans modification majeure alors que pour d'autres la maladie évolue plus rapidement. Une bonne hygiène de vie et une attitude positive favorisent un bon état de santé.

Depuis l'introduction de la L-dopa, la maladie de Parkinson affecte peu l'espérance de vie des patients. On distingue 3 étapes dans l'évolution de la maladie d'un parkinsonien traité avec de la L-dopa : une première période de 3 à 8 ans où le patient mène une vie quasi-normale et où les traitements sont les plus efficaces ; puis une période où les akinésies et les dyskinésies apparaissent ; et enfin, une phase où la L-dopa n'agit plus.

  • Comment aider un parkinsonien au quotidien ?

L'exercice physique est important, il faut inciter le malade à marcher plusieurs fois par jour. Les habitudes du malade (loisirs, activités diverses...) doivent être conservées au maximum. Le logement d'un parkinsonien doit être adapté : accès facile, absence d'escaliers ou d'objets encombrants, tapis antidérapants, présence de barres d'appui... Les vêtements du malade doivent être faciles d'utilisation et ses chaussures confortables.