Santé

Grippe aviaire : historique des cas d'infection humaine

Dossier - Grippe aviaire : la transmission à l'homme
DossierClassé sous :médecine , Incontournables , H5N1

-

La grippe aviaire est une maladie touchant les populations d'oiseaux sauvages où elle est le plus souvent asymptomatique. Le virus A (H5N1) représente un danger pour la santé humaine, dans la mesure où il a déjà franchi, depuis 1997, la barrière d'espèces.

  
DossiersGrippe aviaire : la transmission à l'homme
 

Les premiers cas d'infection humaine par des virus influenza aviaires ont été diagnostiqués et confirmés à partir de 1997.

Virus de la grippe aviaire. © expasy.org

Mars 1997 : premier cas d'infection humaine

En mars 1997, le premier cas documenté d'infection humaine a été recensé à Hong Kong (Claas, Van et al. 2000 24) (Boibieux, Bouhour et al. 1998 13) (Subbarao, Klimov et al. 1998 89), sous la forme d'une pneumopathie grave, ayant atteint 18 personnes et provoqué la mort de 6 d'entre elles (Institut Pasteur, Réseau national de santé publique et al. 1998 43). Cet épisode était contemporain d'une épidémie de grippe aviaire provoquée par une souche A (H5N1) hautement pathogène, dans les élevages de volailles de Hong Kong. Les études génétiques des prélèvements chez l'homme et l'animal ont permis d'établir l'identité des souches virales. C'est le premier cas avéré de transmission directe du virus grippal aviaire à l'homme.

1999 : deux cas confirmés à Hong Kong

En 1999, deux cas humains de grippe dus au virus A (H9N2) faiblement pathogène sont confirmés virologiquement chez 2 enfants à Hong Kong (Peiris, Yuen et al. 1999 76) (Butt, Smith et al. 2005 17) (Lin, Shaw et al. 2000 56). C'est la première fois que ce sous-type viral est isolé chez l'homme. L'origine exacte de l'infection est inconnue, mais la responsabilité des oiseaux d'élevage est fortement évoquée. Plusieurs autres cas d'infection humaine à influenza A (H9N2) ont été diagnostiqués en Chine en 1998-1999.

2002 : un cas en Virginie 

En 2002, en Virginie, au décours d'une flambée de grippe du poulet due au virus A (H7N2), une personne a présenté une sérologie positive pour ce virus.

2003 : plusieurs pays touchés

  • En février 2003, une nouvelle flambée de grippe A (H5N1) à Hong Kong  est responsable de 2 cas d'infection dont un mortel, au sein de la même famille. L'enquête épidémiologique n'a pas pu déterminer le mode de contamination. En décembre 2003, un cas de grippe A (H9N2) a été confirmé chez un enfant présentant une forme bénigne.
  • En 2003, aux Pays-Bas, une épidémie de grippe aviaire A (H7N7) hautement pathogène débute dans des élevages de volaille. Quatre-vingt neuf personnes, professionnels exposés et leurs familles, développeront une forme bénigne de la maladie. Un seul décès sera à déplorer (Fouchier, Schneeberger et al. 2004 35) (Koopmans, Wilbrink et al. 2004 51). Aucun autre cas d'infection humaine par le virus A (H7N7) n'a été reporté depuis.
  • En novembre 2003, à New York, une personne est infectée par un virus aviaire A (H7N2).

2004 : les virus sont présents

  • En février 2004, des flambées de grippe aviaire dues au virus hautement pathogène A (H7N3) déciment les élevages de poulet en Colombie britannique (Canada) et sont responsables d'infections humaines à type de conjonctivites chez le personnel avicole.
  • En janvier 2004, les études virologiques confirment la présence de la souche A (H5N1) du virus influenza aviaire chez 4 patients hospitalisés pour une pneumopathie grave, à Hanoï (Vietnam), puis chez deux enfants en Thaïlande. Ce sont les premiers cas déclarés de grippe A (H5N1) depuis février 2003 ; ils surviennent dans un contexte d'épizooties de grippe aviaire A (H5N1) qui sévissent dans les élevages de poulets.

2010 : un nouveau cas

En novembre 2010, une femme a été diagnostiquée comme porteuse du virus A (H5N1) à Hong Kong, mais il s'agissait d'un cas isolé. Le gouvernement chinois reste prudent même si le risque de propagation n'est pas plus élevé qu'avant.