Santé

L'AVC, conséquence de l'athérosclérose

Dossier - Athérosclérose, maladie des artères
DossierClassé sous :médecine , artère , athérome

-

L'athérosclérose est une maladie des vaisseaux sanguins qui voient leur diamètre rétrécir. Si une artère est obstruée par un caillot sanguin, les conséquences peuvent être dramatiques.

  
DossiersAthérosclérose, maladie des artères
 

Lors d'une athérosclérose, le diamètre d'une artère est rétréci. Un caillot (thrombus) peut la boucher, ce qui peut avoir de graves conséquences, comme un accident vasculaire cérébral (AVC).

Un caillot en formation dans une artère. © Lightspring - Shutterstock
Paroi artérielle en coupe transversale. On peut voir la rupture de la plaque d'athérosclérose et la formation d'un caillot. © vulgariz.com

Les causes de l'AVC

L'AVC, souvent appelé « attaque cérébrale », est un arrêt du fonctionnement cérébral qui peut avoir lieu :

  • si une partie du cerveau n'est plus irriguée (AVC ischémique) : les neurones recevant moins de dioxygène peuvent mourir, d'où la perte de certaines facultés (élocution, mémoire, mobilité...) ;
  • si un vaisseau sanguin du cerveau se rompt (AVC hémorragique), par exemple dans le cas de la rupture d'anévrisme
Le caillot formé peut entraîner un AVC. ©

Les symptômes 

Il existe des signes précurseurs de l'accident vasculaire cérébral, qui doivent alerter le patient : engourdissement, difficultés d'élocution, vision trouble, nausées, vertiges, tremblements... L'AVC peut être traité en urgence par une thrombolyse : elle consiste à dissoudre le caillot par l'utilisation de médicaments, ce qui est possible si l'AVC est détecté suffisamment tôt. La chirurgie peut permettre de retirer un athérome qui bouche une artère.