Le sommeilsommeil profond correspond à une phase du sommeil lent qui précède l'entrée dans le sommeil paradoxalsommeil paradoxal.

Quand le sommeil devient profond, la fréquence des ondes cérébrales diminue, de même que la température corporelletempérature corporelle, la fréquence de la respiration, le poulspouls ou la pression artériellepression artérielle.

Place du sommeil profond dans le cycle du sommeil

Lorsque l'individu s'endort, il entre dans le sommeil lent. D'abord léger, ce sommeil devient de plus en plus profond. Le sommeil profond se met en place 30 à 45 mn après l'endormissement. En fin de cycle, l'individu entre dans le sommeil paradoxal, puis un nouveau cycle démarre. Un cycle du sommeil dure 1 h 30 à 2 h en moyenne.

Caractéristiques physiologiques du sommeil profond

L'individu traverse plusieurs étapes pour arriver au sommeil profond, après l'endormissement. Tout d'abord, les ondes alpha du cerveaucerveau sont progressivement remplacées par des ondes thêta (stade 1). Puis, le tracé électroencéphalogrammeélectroencéphalogramme devient irrégulier et le réveil devient de plus en plus difficile (stade 2).

Quand le sommeil s'approfondit encore, des ondes delta apparaissent et les muscles sont plus décontractés (stade 3, sommeil moyennement profond). Lorsque le sommeil est devenu profond, l'électroencéphalogramme est dominé par des ondes delta de 1 à 4 HzHz (stade 4). L'activité des muscles lissesmuscles lisses du tube digestiftube digestif augmente. C'est généralement pendant ce sommeil profond que peuvent apparaître énurésie ou somnambulisme.

Quand le sommeil profond est perturbé

Le sommeil lent a un rôle réparateur pour l'organisme : lorsque l'individu manque de sommeil, le sommeil lent a tendance à durer plus longtemps en début de nuit.