Les IEC abaissent la tension artérielle. © Phovoir

Santé

Inhibiteur de l’enzyme de conversion

DéfinitionClassé sous :médecine , hta , traitement

Les inhibiteurs de l'enzyme de conversion (IEC) font partie des médicaments indiqués dans le traitement de l'hypertension artérielle et de l'insuffisance cardiaque. Le premier IEC a été le captopril, mis à la disposition du corps médical à la fin des années 1970. Depuis lors, de nombreux autres IEC ont été découverts et commercialisés.   

Comment agissent les inhibiteurs de l’enzyme de conversion ?

Les IEC inhibent l'action de certaines hormones impliquées dans la survenue de l'hypertension artérielle. En bloquant la conversion par un enzyme spécifique, de l'angiotensine I en angiotensine II, les IEC empêchent la formation de cette dernière, connue pour entraîner une vasoconstriction des vaisseaux sanguins.

 Des contrindications ou précautions ?

Ces médicaments peuvent être à l'origine de céphalées, d'étourdissement, d'asthénie (fatigue), de toux sèche, de nausées, de diarrhées et de réactions allergiques. Ils sont formellement contrindiqués au cours de la grossesse en raison d'un risque tératogène (risque de malformation fœtale) mais surtout d'apparition d'une insuffisance rénale grave chez l'enfant. Ils sont également fortement déconseillés en cas d'insuffisance rénale, d'hyperkaliémie et d'hypotension.

Sources :

  • Manuel Merck - 4e édition ;
  • Comité français de lutte contre l'hypertension artérielle ;
  • Pharmacorama, 9 juin 2011.
Cela vous intéressera aussi