Santé

Hydrocéphalie

DéfinitionClassé sous :médecine , hydrocéphalie , tête
 
L’hydrocéphalie entraîne un accroissement du volume de la tête. Le terme vient du grec ancien húdôr (eau) et kephalế (tête). © National Museum of Health & Medicine, Wikimedia Commons, CC by 2.0

Une hydrocéphalie est caractérisée par une dilatation anormale des cavités ventriculaires du cerveau. Elle est la conséquence d'un trouble de la dynamique du liquide céphalo-rachidien. Celui-ci ne circule plus librement dans le cerveau au point d'entraîner un accroissement du volume de la tête.

L'hydrocéphalie est qualifiée de « communicante » lorsqu'il n'existe pas d'obstacle à la circulation du liquide céphalo-rachidien (ou cérébro-spinal). Dans ce cas, elle est due à un trouble de la résorption de ce liquide, dans lequel baigne notre cerveau et notre moelle épinière. Elle peut également être « non communicante » (ou occlusive) lorsqu'un obstacle comme une tumeur empêche le liquide de s'écouler normalement.

Une augmentation du tour de tête

Qu'elle soit associée à une anomalie chromosomique ou une malformation congénitale, l'hydrocéphalie peut se développer in utero. Elle est alors dépistée par échographie. Elle peut aussi se développer chez le nourrisson, consécutive à une méningitepneumocoque), une tumeur ou une malformation.

Sur le plan clinique, le médecin observe donc une augmentation du tour de tête, mais aussi un front bombé et une fontanelle antérieure de grande taille. L'hydrocéphalie peut enfin se développer chez le jeune enfant en lien avec l'apparition d'une tumeur ou d'une hémorragie.

Sources : Faculté de médecine de Strasbourg, Dictionnaire de l'Académie de Médecine, Dictionnaire de neurologie, Conseil national de la langue française.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi