Santé

Bistorte

DéfinitionClassé sous :médecine , botanique , Bistorte
La bistorte, une plante « deux fois tordue ». © Franck Le Driant/FloreAlpes.com

Courante dans les prairies inondées, les pâturages ou encore les fossés d'Europe, la bistorte est une plante pérenne. Son rhizome sinueux révèle les origines de son nom qui, étymologiquement, signifie « deux fois tordu ». Cette plante de 20 cm à 40 cm présente une tige dressée avec des fleurs roses, regroupées en épi terminal cylindrique.

En phytothérapie, ce sont principalement les rhizomes qui sont utilisés. Extirpés traditionnellement à la main, de préférence à l'automne, ils sont nettoyés et séchés au soleil. Ils contiennent des tanins, de l'amidon, un flavonoïde (la catéchine aux pouvoirs antioxydants) et de l'acide silicique qui est lui aussi un antioxydant.  

La bistorte resserre les tissus

La bistorte serait tout à la fois fébrifuge - c'est-à-dire qu'elle ferait « tomber » la fièvre - et tonique. Elle se montrerait également très astringente, cicatrisante et hémostatique. La plante s'avérerait enfin, un antidiarrhéique efficace. Elle entre dans la préparation de gargarismes contre les inflammations de la cavité buccale. Tous ces effets seraient également constatés en médecine vétérinaire.

Source : Plantes médicinales, Gründ

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Note. La phytothérapie est utilisée en médecine traditionnelle depuis des siècles. Son efficacité et son innocuité restent toujours discutées. Et pour cause, comme l’explique l’Organisation mondiale de la Santé dans un rapport de 1998, « un nombre relativement petit d'espèces de plantes ont été étudiées pour d’éventuelles applications médicales ». Cet article s’inscrit naturellement dans cette démarche. Ajoutons que compte tenu des risques éventuels d’effets indésirables, d’interactions médicamenteuses voire de toxicité de certaines plantes, informez toujours votre médecin, si vous recourrez régulièrement à la phytothérapie.