Courante dans les prairies inondées, les pâturages ou encore les fossés d'Europe, la bistorte est une plante pérenne. Son rhizomerhizome sinueux révèle les origines de son nom qui, étymologiquement, signifie « deux fois tordu ». Cette plante de 20 cm à 40 cm présente une tige dressée avec des fleurs roses, regroupées en épi terminal cylindrique.

En phytothérapiephytothérapie, ce sont principalement les rhizomes qui sont utilisés. Extirpés traditionnellement à la main, de préférence à l'automneautomne, ils sont nettoyés et séchés au soleilsoleil. Ils contiennent des taninstanins, de l'amidonamidon, un flavonoïdeflavonoïde (la catéchinecatéchine aux pouvoirs antioxydantsantioxydants) et de l'acideacide silicique qui est lui aussi un antioxydant.

La bistorte resserre les tissus

La bistorte serait tout à la fois fébrifuge - c'est-à-dire qu'elle ferait « tomber » la fièvrefièvre - et tonique. Elle se montrerait également très astringente, cicatrisante et hémostatique. La plante s'avérerait enfin, un antidiarrhéiqueantidiarrhéique efficace. Elle entre dans la préparation de gargarismesgargarismes contre les inflammationsinflammations de la cavité buccale. Tous ces effets seraient également constatés en médecine vétérinaire.

Source : Plantes médicinales, Gründ