Santé

Quand la rainette grillon accuse le DDT

ActualitéClassé sous :vie , DDT , rainette

-

Des chercheurs de l'Université de l'Illinois à Urbana-Champaign ont examiné les organes reproductifs de 814 rainettes grillons (Acris crepitans) collectées dans l'Illinois entre 1852 et 2001 pour différents muséums d'histoire naturelle.

Structure du DDT

Leurs analyses montrent que le taux d'hermaphrodisme chez ces grenouilles est passé de moins de 2% entre 1852 et 1929 à 11% entre 1946 et 1959 avant de retomber à 3% de 1980 à 1996. Or c'est dans les années 1950 que de grandes quantités de DDT ont été utilisées dans cette zone pour la lutte anti-moustiques.

Amy Reeder et ses collègues pensent ainsi que le DDT mais aussi les polychlorobiphényles (PCB) - tous deux interdits depuis les années 1970 aux Etats-Unis - et d'autres produits chimiques possèdent un effet antioestrogénique qui a contribué à réduire la proportion de rainettes grillons femelles et à augmenter la proportion d'hermaphrodites, entraînant une chute des populations dans la région de Chicago dans les années 60.

Bien que ces conclusions, parues dans Environmental Health Perspectives, paraissent logiques, l'équipe souligne qu'elle n'a pas pu évaluer la présence des polluants dans l'organisme de chaque animal étant donné leur état de conservation; elle n'a pas non plus été en mesure de suivre l'évolution de l'incidence de l'hermaphrodisme en un même lieu.

D'autres phénomènes pourraient donc expliquer l'augmentation des malformations sexuelles (émissions automobiles ou autres changements environnementaux).

Toutefois, les données mises en lumière par l'équipe viennent renforcer de précédents travaux dénonçant la toxicité du DDT et de certains composés chlorés pour le développement des organes reproductifs du DDT et de certains composés chlorés. Au demeurant certains chercheurs soupçonnent l'atrazine, un désherbant non interdit, d'avoir lui aussi un impact négatif.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités chaque jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi