Santé

Antitabac : le Champix accusé de nouveaux effets secondaires cardiaques

ActualitéClassé sous :médecine , tabac , cigarette

Pour aider les fumeurs à arrêter, les traitements sont nombreux. Cigarette électronique, patchs... Parmi eux, le Champix, prescrit pour aider au sevrage tabagique, augmenterait les risques cardiaques. Face aux effets secondaires importants, se pose la question du retrait de sa commercialisation.

Le Champix fait aujourd'hui l'objet d'une surveillance européenne pour évaluer précisément ses effets secondaires. © Phovoir
  • Parcourez notre dossier sur le tabac

Après les troubles dépressifs et les pulsions suicidaires, voilà que certaines études suggèrent une augmentation du risque d'événements cardiaques. L'étau paraît se resserrer autour du tartrate de varénicline, indiqué dans l'aide au sevrage tabagique et commercialisé en France sous le nom de Champix. Deux études américaines en effet, mettent en évidence une augmentation du risque d'effets secondaires cardiaques.

Le 16 juin dernier, la Food and Drug Administration (FDA) a publié son analyse d’un essai clinique portant sur 700 fumeurs de 35 à 75 ans, atteints d'une maladie cardiovasculaire. La moitié avait pris du Champix, les autres un placebo. Troubles vasculaires, angine de poitrine voire infarctus du myocarde (sans dénouement mortel toutefois)... Au bout de douze semaines de suivi, les auteurs ont observé davantage de problèmes cardiovasculaires dans le premier groupe (cinq cas) que dans le second (trois cas). Les chiffres sont apparemment modestes, mais significatifs.

Selon l'auteur de l'étude, le Champix, déjà sous surveillance rapprochée, devrait être retiré du marché. © François Maillot, Flickr CC by nc-sa 2.0

Une augmentation de 72 % de risques de troubles cardiaques

Dans un autre travail publié ce lundi 4 juillet dans la Canadian Medical Association Journal, une équipe anglo-américaine a compilé quatorze études contre placebo réalisées sur le sujet. Au total, 8.216 participants ont été pris en compte, 4.908 traités par Champix et 3.308 qui avaient reçu un placebo. « Dans tous les essais à l'exception d'un seul, les patients présentaient des antécédents de maladies cardiovasculaires », précisent les auteurs.

Résultat, ils constatent une augmentation de 72 % du risque de troubles cardiaques chez les patients qui ont reçu du Champix. Le Pr Curt Furberg (Winston-Salem en Caroline du Nord) est l'auteur principal de cette méta-analyse. Il ne mâche pas ses mots. À ses yeux, si l'on ajoute les risques de troubles dépressifs, « la somme des effets secondaires du Champix l'emporte clairement sur ses bénéfices. L'heure est venue pour la FDA de retirer ce médicament du marché ». Il est possible toutefois que telle ne soit pas l'opinion de l'Agence. D'abord parce qu'il y a quelques mois encore certains de ses responsables soulignaient « les chausse-trappes inhérentes à l'interprétation des méta-analyses ». Et aussi parce qu'il est un autre fait avéré : le tabac tue un de ses adeptes sur deux...

En France, le Champix est disponible sur prescription médicale depuis février 2007. Sa commercialisation s'est accompagnée « d'emblée » (rappelle l'Afssaps) de la mise en place d'un plan européen de gestion des risques. Ce médicament fait aujourd'hui l'objet d'une « surveillance rapprochée », motivée par les « risques de troubles psychiatriques et de pensées suicidaires » et non pas par les risques cardiaques. Un examen des données est actuellement en cours au niveau européen. Ses résultats sont attendus avec impatience par les dizaines de milliers de patients sous traitement dans notre pays.

Cela vous intéressera aussi