Santé

Grossesse et sevrage tabagique : éviter le Zyban !

ActualitéClassé sous :médecine , Zyban , exposition in utero

Le Zyban, médicament utilisé pour le sevrage tabagique, pourrait causer des malformations cardiaques chez le fœtus. Les femmes enceintes qui souhaitent arrêter de fumer doivent se tourner uniquement vers les substituts nicotiniques.

Le buproprion, principe actif du Zyban et du Wellbutrin, est sur le marché français depuis 2001. On le savait déjà impliqué dans des malformations congénitales mais une piqûre de rappel ne fait jamais de mal. © Randomthursday, Flickr, cc by nc sa 2.0

Plusieurs études ont mis en évidence, récemment, l'existence de malformations cardiaques congénitales chez des enfants qui avaient été exposés in utero à un médicament utilisé dans le sevrage tabagique, le bupropion commercialisé sous le nom de Zyban. Or, comme le rappellent les rédacteurs de la revue Prescrire, ce traitement n'est pas indiqué chez la femme enceinte.

Actuellement, seuls les substituts nicotiniques sont recommandés durant la grossesse. Ils peuvent d'ailleurs être utilisés sous toutes leurs formes, qu'il s'agisse de patchs, de pastilles, de gommes à mâcher... En revanche, le Zyban ou du Champix (varénicline), les deux autres médicaments d'aide au sevrage tabagique, sont en effet déconseillés pour cette population particulière.

Il n'empêche que selon une recherche documentaire menée par la revue Prescrire, certaines femmes enceintes - à travers le monde - se sont vu prescrire du bupropion ou en ont pris dans le cadre d'une automédication. Les rédacteurs rapportent ainsi, « une étude cas/témoins de 2010 incluant plus de 10.000 enfants, et qui a montré une fréquence accrue de l'exposition in utero au bupropion chez des enfants porteurs d'anomalies cardiaques congénitales gauches ».

Les femmes enceintes ont tout intérêt à arrêter de fumer pendant leur grossesse, car le tabac peut affecter le fœtus. Mais elles ne doivent pas utiliser n'importe quel substitut nicotinique, car le Zyban a des effets encore plus dévastateurs. © Phovoir

Pas de Zyban pendant la grossesse

Par ailleurs en 2008, le registre de la firme qui commercialise cette molécule rapportait 806 grossesses exposées à ce dérivé amphétaminique. « Des malformations cardiaques y étaient encore surreprésentées », poursuivent les rédacteurs.

D'autres données aboutissent à des résultats moins probants. Mais d'une manière générale, « des doutes existent sur un effet tératogène (la capacité à provoquer des malformations fœtales NDLR) notamment cardiaque, de médicaments ou de produits dérivés des amphétamines ». Ce qui justifie d'ailleurs que le bupropion ne soit pas indiqué chez la femme enceinte.

En conclusion, Prescrire rappelle que même en dehors de la grossesse, le Zyban présente une balance bénéfices/risques défavorable. Il convient donc « de ne pas utiliser le bupropion, y compris pendant la grossesse, et de surveiller le cœur des fœtus et des nouveau-nés qui ont été exposés ». Enfin si une aide médicale est toujours souhaitable dans le sevrage tabagique, mieux vaut comme l'indiquent les recommandations de l'Afssaps s'en remettre aux substituts nicotiniques.

Cela vous intéressera aussi