Santé

Des nouvelles du coté de la maladie de Creutzfeldt Jakob (Grande-Bretagne)

ActualitéClassé sous :vie

Il existe un risque théorique de transmission du nouveau variant de la maladie de Creutzfeldt Jakob par le sang. Les hémophiles devant recevoir régulierement des injections de facteurs de coagulations purifiés à partir du plasma humains sont évidemment tout particulièrement à risque de contamination.

Pour éviter une crise comparable à celle de la contamination des hémophiles par le virus du SIDA et celui de l'hépatite C, deux décisions avaient été prises.

D'une part, les facteurs de coagulation étaient purifiés à partir de plasma sanguin importé des Etats-Unis, pays indemne de nvMCJ. D'autre part, en 1998, il avait été décidé de fournir des facteurs de coagulation recombinants aux hémophiles de moins de 16 ans.

Toutes les personnes qui avaient commencé à recevoir ce traitement avaient continué par la suite, même après le dépassement de l'âge limite. Le secrétaire d'Etat pour la santé publique, Hazel Blears, a annoncé au mois de février 2003 qu'une rallonge budgétaire de 88 millions de Livres (129 millions d'euros) avait été décidée pour les trois prochaines années afin d'élargir à tous les hémophiles anglais la mise à disposition des facteurs de coagulation recombinants.

Cette décision ne concerne que l'Angleterre. Sur les 5000 hémophiles anglais, cette décision devrait concerner les 2200 patients qui souffrent d'une forme sévère de la maladie nécessitant l'administration réguliere de facteurs de coagulation. 700 d'entre eux en recoivent dejà suite a la decision de 1998.

En novembre 2002, 24 britanniques avaient été informés qu'ils avaient été opérés avec les mêmes instruments que ceux utilisés pour une biopsie sur une patiente diagnostiquée quelques semaines plus tard avec une MCJ sous sa forme sporadique (voir les "Actualites scientifiques au Royaume-Uni" de décembre 2002).

Il leur a fallu attendre trois mois après l'annonce traumatisante, et non deux semaines comme initialement prévu, pour pouvoir être recus par des médecins et avoir une information plus précise sur leurs risques respectifs de contracter la maladie.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi