Santé

Les microbes aériens, nouvelle marotte de Craig Venter

ActualitéClassé sous :vie , microbes , microorganisme

Craig Venter, qui s'est fait connaître à travers le programme de séquençage du génome humain de sa société Celera Genomics, a décidé de passer en revue les populations microbiennes du ciel new-yorkais.

Les microbes aériens, nouvelle marotte de Craig Venter

La phase pilote de son Air Genome Project, dirigé par le Craig Venter Institute et financé à hauteur de 2,5 millions de dollars par l'Alfred Sloan Foundation, consiste en une station de prélèvement portative placée sur le toit d'un immeuble de Manhattan dont l'emplacement a été tenu secret.

Capable de filtrer 1400 mètres cubes d'air par jour, l'appareil doit permettre de récolter des milliers d'échantillons de microorganismes dont le génome sera ensuite analysé par les même techniques que celles utilisées pour le Human Genome Project. Car si les particules atmosphériques polluantes font l'objet d'une surveillance importante dans les zones urbaines, on ne dispose que de peu d'informations sur les bactéries et virus qui s'y promènent ; seuls 1% de ces microbes sont en effet identifiables par les méthodes classiques de culture sur boîtes de pétri.

L'approche du chercheur américain a un double objectif : améliorer la compréhension de la vie microscopique en milieu urbain grâce aux données génétiques obtenues et bien sûr développer des dispositifs de surveillance des agents pathogènes pour prévenir les risques de bioterrorisme, en complément du programme fédéral Biowatch actuellement déployé dans une trentaine de villes. Le premier recueil d'air a eu lieu en décembre, les filtres ayant été noircis en une journée.

Cela vous intéressera aussi