Santé

Deux verres de vin pour trinquer à votre santé...

ActualitéClassé sous :vie , vin , french paradox

-

A la vôtre : voici une étude de plus qui offre le beau rôle au vin rouge en matière de santé. Deux à trois verres de vin par jour et vous voici immunisé contre les pathologies cardiovasculaires ? Peut-être mais pas contre les suspensions de permis !

Le french paradox !

Finalement, le vin rouge français n'aurait pas quitté le cœur des américains. La preuve : des chercheurs spécialisés en chirurgie de la célèbre faculté de médecine de Yale viennent de se pencher sur les bienfaits de sa consommation dans la revue American College of Surgeons. Bauer Sumpio, auteur principal des travaux va jusqu'à admette qu'« une meilleure compréhension des bénéfices pour la santé du vin rouge, et sans doute des extraits polyphénoliques spécifiques présentant de telles qualités, apporterait une extraordinaire contribution à la société »... sous-entendue américaine : l'appel est lancé !

Bref, selon lui ...et tellement d'autres... la consommation régulière de vin rouge protége le système cardio-vasculaire. Ce qui l'a poussé à étudier de plus près les effets du vin sur la santé ? Le fameux French Paradox comme on l'appelle de l'autre côté de l'Atlantique. Il a été décrit en 1992 par des scientifiques bien étonnés de découvrir un taux de mortalité par maladies cardiovasculaires de 40% inférieur à celui des autres pays industrialisés chez les 'frenchies', malgré la forte quantité de graisses saturés présentes dans leur régime alimentaire...

Intriguant tout de même, ces français qui boivent et qui ne sont finalement pas en si mauvaise santé que l'on pourrait l'imaginer ! Mais attention, pour éviter que les effets du vin ne deviennent cette fois-ci pervers pour l'organisme et ne pas tomber dans l'alcoolisme, le médecin préconise de ne pas dépasser deux à trois verres par jour. En réalité, ce sont surtout les polyphénols, puissants antioxydants présents dans le raisin noir, qui ont ces qualités protectrices sur les cellules et le cœur, et fluidifient le sang en empêchant l'apparition d'athérosclérose. Pour dire adieu à l'infarctus du myocarde, il n'y aurait donc rien de mieux que le vin rouge ? Si les américains se laissent séduire par cette idée suggérée par Bauer Sumpio, il va falloir que les vignerons français remplissent les caves !

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités chaque jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi