Santé

Tabac : des risques dès la première cigarette !

ActualitéClassé sous :médecine , tabac , cancer

Selon une étude scientifique, les dommages liés à la cigarette seraient visibles en moins de 30 minutes, provoquant les premiers pas vers le développement d'un cancer du poumon. Les fumeurs auront peut-être enfin envie d'arrêter pour de bon...

Le tabac provoque très rapidement des symptômes qui peuvent mener au développement d'un cancer. © Phovoir

Une seule cigarette et le risque de cancer du poumon est déjà là ! Selon un travail américain, moins de 30 minutes après la première inhalation, les hydrocarbures polycycliques contenus dans le tabac sont à l'œuvre et attaquent l'ADN. Autrement dit, le tabac est dangereux dès la première cigarette !

Les hydrocarbures polycycliques et notamment les 3,4 benzopyrènes, sont des cancérigènes bien connus. Ils se comportent comme de redoutables facteurs de cancérisation sur tout le trajet parcouru par la fumée de tabac : lèvres, langue, pharynx, larynx, bronches...

Les mêmes effets qu’une injection intraveineuse

Cela, tout le monde le sait. Pourtant, Stephen Hecht de l'Université du Minnesota, aux États-Unis, a été extrêmement surpris de constater chez 12 fumeurs volontaires, la rapidité des dégâts provoqués par ces hydrocarbures polycycliques. « Leur effet est si rapide que nous pourrions le comparer à celui d'une injection intraveineuse », écrit-il dans Chemical Research in Toxicology.

Cette étude est la première à dévoiler « les effets directs des hydrocarbures polycycliques, sans autres sources d''exposition comme la pollution atmosphérique ou l'alimentation. Nos résultats sont un avertissement sévère pour ceux qui commencent à fumer », explique Stephen Hecht. En effet comme le souligne l'OMS, il n'existe pas de bonnes cigarettes. Dès la première bouffée, les risques sont là.

Cancers et infarctus, le duo de risques des fumeurs

Outre le poumon, rappelons que pas moins de 18 cancers, affectant une dizaine d'organes ou systèmes d'organe, sont provoqués par le tabagisme. Principales cibles : le nez et le pharynx, les reins, la bouche et les lèvres, la vessie, le pancréas, le larynx, l'œsophage, les organes digestifs, les sinus... Le tabagisme est à l'origine de plus de 5 millions de morts chaque année dans le monde. Il reste la première cause évitable de décès. En France il tue chaque année 66.000 fumeurs ou anciens fumeurs. Sans oublier les dégâts du tabagisme passif, responsable de 600.000 décès chaque année, dans le monde.

Selon la Fédération française de cardiologie « le tabac est nocif, quel que soit le niveau ou la forme de sa consommation. Par rapport à un non-fumeur, l'augmentation du risque d'infarctus chez un fumeur est indépendante du mode de consommation adopté, il est multiplié par 2,95 en moyenne ».

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi