Santé

Somnolence : un Français sur cinq manque de sommeil

ActualitéClassé sous :médecine , Sommeil , somnolence

La somnolence est le plus souvent due à un manque de sommeil, mais peut être causée par de l'apnée du sommeil ou par la prise de médicaments. Quelle que soit la cause, il est important de ne pas en négliger les conséquences, notamment au volant...

La fatigue est souvent due à un manque ou à une mauvaise qualité du sommeil. © Phovoir
  • Retrouvez toutes les informations sur le sommeil 

À l'occasion de la 11e Journée nationale du sommeil, ce vendredi, l'Institut national du sommeil et de la vigilance (INSV), attire l'attention du public sur la somnolence diurne. Près d'un Français sur cinq est concerné par ce trouble trop souvent banalisé.

La somnolence désigne une difficulté à se maintenir éveillé. C'est un état intermédiaire entre le sommeil et l'éveil. Son cas extrême est la somnolence diurne excessive. Cette dernière se manifeste par des endormissements involontaires en cours de journée, plus ou moins contrôlables. Ralentissement du temps de réaction, modification du champ visuel, troubles de la mémoire... elle affecterait 5 % à 10 % de la population générale.

Somnolence : les symptômes

Plusieurs signes précurseurs peuvent évoquer un état de somnolence : paupières lourdes, bâillements, flou visuel, raideur de la nuque, fourmillement dans les jambes... En cas de conduite d'une voiture et de tout engin à moteur, il est essentiel de bien reconnaître ces signes qui doivent impérativement vous amener à faire une pause.

Le syndrome d'apnées du sommeil (SAS) est l'une des causes de somnolence diurne. Caractérisé par des absences de respiration durant le sommeil, il est relativement fréquent, puisqu'il concerne entre 5 % et 7 % de la population. Durant la journée, les malades souffrent d'une fatigue excessive, entraînant des périodes de somnolence avec des conséquences parfois importantes sur l'activité professionnelle et bien sûr... la conduite automobile ou de celle de machines.

Les médicaments peuvent en être la cause

Autre cause, le manque de sommeil bien sûr. Un Français sur trois déclare dormir moins de 6 heures par nuit. Si le besoin de sommeil varie selon les individus, il se situe en moyenne entre 7 et 8 heures chez les adultes. Le travail de nuit ou à horaires décalés ainsi que l'abus de télévision constituent également des raisons bien connues de la somnolence diurne.

Enfin les somnifères et notamment les benzodiazépines provoquent très souvent un manque de vigilance dans la journée. Pour avoir davantage d'informations sur les manifestations qui auront lieu vendredi, connectez-vous sur le site de la Journée du sommeil.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi