Santé

Réapparition du virus du SRAS à Singapour

ActualitéClassé sous :médecine , sras , sars

Les autorités de Singapour ont confirmé hier le premier cas de SRAS depuis la fin de l'épidémie. Deux tests menés sur des échantillons d'ADN, ainsi que des prélèvements de sang ont confirmé qu'un jeune homme de 27 ans est infecté par le coronavirus responsable du SRAS. De son côté, l'OMS reste prudente car il semble que le jeune homme ne présente pas les symptômes caractéristiques du SRAS. Deux points demeurent confus : 1. les radios pulmonaires n'ont pu mettre en évidence la moindre trace de pneumonie, 2. alors qu'il présentait une forte fièvre lors de son admission à l'hôpital, celle-ci a rapidement diminué.

Ce nouveau cas divise donc les scientifiques. Certes il ne répond pas totalement aux critères fixés par l'OMS, mais les résultats de plusieurs tests ont tous confirmé la présence du coronavirus. Les échantillons ont été envoyés dans des laboratoires étrangers pour confirmation. Ce cas n'est pas sans rappeler la récente apparition au Canada d'un virus mystérieux ressemblant fortement au SRAS, qui a fait croire dans les premiers jours à une réapparition de l'épidémie. Alors réelle réapparition du virus ou problème avéré de sensibilité des tests de diagnostiques ? La question mérite d'être posée d'autant qu'avec la période de grippe qui arrive, le nombre de cas cliniques à tester va rapidement augmenter.

La source de la contamination demeure elle aussi assez énigmatique. En effet, Singapour n'a pas connu un seul cas de SRAS depuis trois mois. Ce jeune homme est un scientifique travaillant dans deux laboratoires de microbiologie sur le virus du Nil. Cependant un des deux laboratoires a mené des expériences sur le virus du SRAS. Une enquête est donc en cours afin de déterminer la source de cette infection, et si celle-ci serait de nature accidentelle lors d'une expérience.

Par mesure de précaution 25 personnes ayant été en contact avec le jeune homme ont été mises en quarantaine. Cependant les autorités sanitaires pensent que la rapidité avec laquelle le patient a été diagnostiqué, et isolé, aura permis de prévenir une dispersion importante du virus.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi