Selon le docteur Tom Yates, « toute chose qui tire les gens de leur canapé et les fait arpenter les rues peut être une solution ». © Tiziana Fabi, AFP

Santé

Le Pokémon Go contre le diabète de type 2 ?

ActualitéClassé sous :médecine , diabète de type 2 , jeux vidéo

Des chercheurs spécialisés en diabétologie voient en Pokémon Go, le jeu de chasse virtuelle qui enfièvre des millions d'adolescents et de trentenaires partout dans le monde, un excellent moyen de lutter contre le diabète de type 2.

Pokémon Go fait une incursion dans le monde médical. Le jeu frénétique qui fait bouger la planète entière n'a pas échappé aux chercheurs britanniques du Leicester Daibetes Center, spécialisé en recherche internationale sur le diabète, qui voient dans l'application une arme contre la sédentarité et l’obésité.

Concrètement, le jeu mobile aux 75 millions de téléchargements dans le monde permet de partir chasser dans les rues des Pokémon, les célèbres petits « monstres de poche » des années 1990, les yeux rivés sur le téléphone, grâce à la réalité augmentée.

En matière de diabète, l'une des premières recommandations pour prévenir et traiter la maladie est de pratiquer une activité physique régulière d'au minimum 2 h 30 par semaine.

Hormis des facteurs de prédisposition (gènes, antécédents familiaux, etc.), l’obésité, le manque d’activité physique, la sédentarité constituent les principales causes du diabète de type 2, une maladie qui touche 3,5 millions de personnes en France. © Corepics VOF, shutterstock.com

Une motivation pour marcher quelques kilomètres

D'après cette nouvelle étude publiée dans la revue Diabete cares, intégrer des breaks de cinq minutes toutes les demi-heures dans un mode de vie essentiellement sédentaire, en position assise, réduirait significativement les niveaux d'insuline et la glycémie. Les pauses consistent principalement à marcher ou à faire quelques mouvements. D'où l'intérêt des chercheurs pour Pokémon Go qui pousse à marcher des kilomètres sans s'en rendre compte.

« Toute chose qui tire les gens de leur canapé et les fait arpenter les rues peut être une solution, a expliqué le docteur Tom Yates. Ce jeu est une idée novatrice pour des obésités débutantes. La marche à pied est largement sous-estimée. Pourtant, c'est la forme d'exercice la plus facile, la plus accessible et la plus économique pour devenir actif et rester en bonne santé. »

En conclusion, les chercheurs préconisent ce jeu ludique et non violent qui peut se pratiquer en famille et resserre le lien social. Attention toutefois à ne pas se laisser aller à des conduites dangereuses au volant, en traversant la rue, en s'aventurant dans des endroits sombres et isolés.

Parmi les causes du diabète, il y a toujours les facteurs de prédisposition (gènes, antécédents familiaux, etc.) mais ce sont surtout le surpoids, l'obésité, le manque d'activité physique, la sédentarité qui constituent les principaux facteurs. Le diabète de type 2 touche près de 3,5 millions de personnes en France. S'y s'ajoutent 600.000 à 700.000 qui ignorent leur maladie. Le diabète de type 2 représente 90 % des diabètes rencontrés dans le monde.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi

Du venin pour traiter le diabète, l'obésité et les allergies  Dans le sud de la Belgique, une équipe de recherche travaille sur un sujet un peu particulier. En utilisant du venin prélevé sur des animaux sauvages, des scientifiques espèrent développer des traitements contre le diabète, les allergies ou encore l’obésité. La chaîne Euronews nous en dit plus au cours de cet épisode de Futuris.