Santé

De l'oxyde d’éthylène cancérigène dans des biberons stérilisés

ActualitéClassé sous :médecine , biberon , biberon stérilisé

Étonnement dans les maternités : on a retrouvé des produits de puériculture stérilisés avec de l'oxyde d'éthylène, un gaz cancérigène. En attendant de savoir comment cela a pu se produire, les biberons, tétines et téterelles concernés vont être retirés au plus vite.

Des maternités utilisent des biberons et tétines stérilisés à l'oxyde d'éthylène, un gaz cancérigène. © Phovoir

Des biberons, tétines et téterelles utilisés dans des maternités françaises auraient été stérilisés avec de l'oxyde d'éthylène, un gaz considéré comme cancérigène pour l'Homme. « Informé hier [mercredi] de ce problème », le ministère de la Santé ouvre une enquête.

L'oxyde d'éthylène est un gaz doté de propriétés bactéricides, virucides et fongicides. Il est utilisé dans les établissements de santé pour stériliser « du matériel thermosensible qui ne supporte pas la stérilisation à la vapeur », lit-on sur le site du Centre de coordination de la lutte contre les infections nosocomiales et associées aux soins (CCLIN) de la région Sud-Est. Il doit être manipulé avec précaution en raison d'un risque de toxicité par inhalation. De la même façon, lorsqu'il est mis en « en présence d'eau, [ce gaz] peut entraîner des réactions irritatives de la peau et des muqueuses ».

L'oxyde d'éthylène, un gaz présentant un risque de toxicité par inhalation, a été utilisé pour stériliser des biberon, repérés dans des maternités françaises. © thesoftlanding, Flickr CC by nc 2.0

Biberons stérilisés : retirer au plus vite les produits concernés

Le ministère de la Santé précise que le procédé de stérilisation utilisant l'oxyde d'éthylène « n'est pas autorisé pour les matériaux au contact des denrées alimentaires. Car ce produit est considéré comme cancérigène pour l'Homme. Pourtant il semblerait que des biberons tétines et téterelles stérilisés avec ce procédé soient utilisés dans les établissements de santé ».

En lien avec le ministère des Finances, le ministre de la Santé a ordonné l'ouverture d'une enquête « pour comprendre comment un tel dysfonctionnement a pu se produire ». Aussi bien « de la part des entreprises qui commercialiseraient des produits en contact direct avec des denrées alimentaires, stérilisés avec de l'oxyde d'éthylène », que des « établissements hospitaliers qui les auraient achetés ».

Pour le ministre « la priorité est que les biberons, tétines et téterelles stérilisés avec de l'oxyde d'éthylène soient retirés dans les délais les plus brefs ». Les conclusions de l'enquête devraient être rendues dans les semaines qui viennent. « Avant la fin de l'année », selon le ministre.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi