Santé

Mâcher des chewing-gums pour réduire les risques de cancer

ActualitéClassé sous :médecine , chewing-gum , cancer

On mâchait déjà des chewing-gums pour rafraîchir son haleine, pour arrêter de fumer ou pour se prévaloir des caries. Mais, de l'avis d'une équipe finlandaise de l'université d'Helsinki, qui a développé un chewing-gum libérant de la cystéine, on pourrait également mastiquer pour... réduire les risques de cancer de la bouche ou de l'œsophage !

Mâcher des chewing-gums à la cystéine pourrait réduire les risques de cancer de la bouche, de l'oesophage et du pharynx

Des études ont montré que, dans les pays développés, 80% des cancers de la bouche, du pharynx ou de l'œsophage sont dus à la consommation d'alcool ou de tabac. Selon des chercheurs finlandais, boire ou fumer régulièrement exposerait ces régions du corps humain à de fortes doses d'acétaldéhyde, un composé chimique cancèrigène chez les animaux, et fortement suspecté de l'être chez l'homme. Or, les effets nocifs de l'acétaldéhyde peuvent être contrecarrés par la cystéine, un acide-α-aminé naturellement présent dans la plupart des protéines.

Alors, pourquoi la consommation d'aliments riches en protéines ou de compléments ne permet-elle pas de lutter contre l'augmentation du niveau d'acétaldéhyde ? « Parce que la cystéine contenue dans la nourriture ne se libère que dans l'intestin grêle, donc trop tard ! », explique Mikko Salaspuro, de l'université d'Helsinki. En effet, pour lutter efficacement contre l'exposition de la bouche, du pharynx et de l'œsophage à l'acétaldéhyde lors de la prise d'alcool ou de tabac, la cystéine devrait plutôt être libérée dans la salive.

C'est en partant de ce constat qu'une équipe de l'université d'Helsinki s'est attachée à concevoir un nouveau chewing-gum permettant de délivrer lentement de la cystéine là où elle se révèle la plus nécessaire. Des premiers essais ont montré qu'un tel chewing-gum, une fois placé sous la lèvre, élimine efficacement l'acétaldéhyde présent dans la bouche.

Cependant, les experts de la Santé rappellent que, même si les effets bénéfiques du chewing-gum à la cystéine sont avérés, il ne dispensera en aucune sorte de la nécessité d'arrêter de fumer. D'une part l'acétaldéhyde n'est que l'un des nombreux composés cancérigènes que compte la cigarette, d'autre part la cystéine ne protège pas du cancer du poumon, qui est tout de même responsable de 25% des décès, tous types de cancers confondus.

Mâchez des chewing-gums pour réduire les risques de cancer liés à l'alcool, pourquoi pas... Mais, dans le cas du tabac, il semblerait bien que les gommes à la nicotine soient plus indiquées que celles à la cystéine ! Le meilleur moyen d'éviter les méfaits du tabac, c'est d'arrêter de fumer, n'est-il pas ?

Cela vous intéressera aussi