Santé

En bref : le nouveau virus de la grippe aviaire H7N9 inquiète l’OMS

ActualitéClassé sous :médecine , grippe , virus

Alors que les cas de grippe A(H7N9) commencent à s'accumuler en Chine, portant le total de victimes à 10 sur 38 malades, l'OMS s'inquiète de l'évolution possible du virus. Et s'il mutait pour devenir transmissible d'Homme à Homme ?

Avant février dernier, la grippe aviaire A(H7N9) n'avait jamais contaminé l'être humain, mais était connue chez les oiseaux. Bien qu'on ignore encore le mode de transmission, on suppose qu'elle s'attrape après un contact avec un oiseau d'élevage infecté. Elle aurait déjà touché 38 personnes et fait au moins 10 victimes, selon l'OMS. © Idé

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) insiste sur le fait que pour évaluer la dangerosité du virus A(H7N9), « l'important n'est pas le nombre de cas de grippe [observés, NDLR], mais le comportement du virus ». Or, il semble que cette souche aviaire commence à sérieusement inquiéter l'agence onusienne. À tel point que cette dernière communique désormais davantage sur Twitter que sous la forme plus conventionnelle de communiqués de presse...

« Pour l'heure, nous n'avons aucun cas confirmé de transmission interhumaine », nous écrit l'OMS. En revanche, « nous surveillons la question de près, car le comportement du virus est un élément bien plus important que l'évolution du nombre de cas ». Or, ces derniers temps, il semble que cette souche virale « montre des signes d'adaptation aux mammifères. Cela signifie par définition qu'elle pourrait alors plus facilement se transmettre à l’Homme... sans qu'il y ait pour autant de transmission interhumaine. »

Les mutations éventuelles du virus restent impossibles à prévoir. C'est pourquoi cette nouvelle souche est suivie d'extrêmement près, par l'OMS donc, mais aussi par les autorités sanitaires chinoises. Toujours sur son compte Twitter, l'OMS évoquait un « élargissement de la zone de recherche des cas », sans pour autant en définir les contours. Tout juste a-t-elle précisé qu'« aucun cas n'a été diagnostiqué à Pékin ».

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi