Santé

AVC : un demi-million de Français risquent des séquelles irréversibles

ActualitéClassé sous :médecine , AVC , accident vasculaire cérébral

L'AVC, ou accident vasculaire cérébral, concerne des centaines de milliers de Français et s'accompagne bien souvent de conséquences lourdes, parfois irréversibles, touchant principalement l'équilibre et la mémoire. Aujourd'hui, 500.000 Français vivent avec des séquelles liées à un AVC.

Les personnes âgées sont les plus souvent touchées par des AVC, mais elles ne sont pas les seules ! Chaque année 10.000 à 15.000 personnes de moins de 45 ans en pleine activité voient leur vie bouleversée par un AVC. © Phovoir
  • Tout savoir sur les AVC grâce à notre dossier complet 

Chaque année, 130.000 Français sont victimes d'un accident vasculaire cérébral (AVC), entraînant une fois sur cinq la mort du patient. Quant aux survivants, ils souffrent de séquelles fonctionnelles variées, au « spectre très large » pour reprendre l'expression utilisée dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH), publié cette semaine. Des épidémiologistes y dressent un état des lieux du « fardeau [que représente le] handicap dû aux AVC». Un fardeau « qui reste mal connu » mais qui concerne plus d'un demi-million de patients en France...

« L'AVC est un événement grave, rappelle Christine de Peretti (Institut de veille sanitaire) dans le BEH. Il représente la troisième cause de mortalité pour les hommes et la deuxième pour les femmes. » Sans compter qu'il est souvent responsable de séquelles affectant la qualité de vie des patients... et de leurs proches. L'AVC est par exemple la première cause de handicap acquis à l'âge adulte.

Au cours de son travail, Christine de Peretti s'est justement penchée sur ces séquelles. Pour cela - et avec le soutien de la Cnam, de l'ARS Ile-de-France et de l'EHESP de Rennes - elle a compilé les résultats de deux enquêtes Handicap Santé. L'une réalisée auprès des ménages et l'autre en institutions. Au total, 30.000 patients ont été pris en compte dans le cadre de ce travail.

La tache blanche pointée par la flèche du bas représente du sang qui s'est écoulé dans le cerveau suite à un accident vasculaire cérébral. La flèche du haut signale la présence d'un œdème (gonflement du tissu à cause d'une accumulation de liquide) qui en découle. © James Heilman, Wikipédia, cc by sa 3.0

L'AVC à l'origine de troubles de l'équilibre et de la mémoire

Il en ressort que 0,8 % de la population française vit actuellement avec des séquelles liées à un AVC. Ce qui représente plus de 500.000 patients. Les conséquences les plus fréquentes de l'AVC se traduisent par « des troubles de l'équilibre et de la mémoire », souligne Christine de Peretti. Par ailleurs, la moitié des survivants déclare éprouver « beaucoup de difficultés ou ne pas pouvoir marcher 500 mètres ». Et 45,3 % s'avouent limités dans leurs activités quotidiennes. La toilette « étant la plus citée », précise l'auteur.

Des travaux réalisés précédemment à Dijon avaient montré que d'une manière générale : 

  • 41 % des survivants d'un AVC n'ont plus de symptômes un mois après l'accident ;
  • 25 % présentent un handicap léger ou modéré ;
  • 34 % ne peuvent pas marcher sans assistance.

Sans oublier, enfin, les dépressions. Celles-ci sont peu chiffrées, mais « fréquentes après un AVC », rappellent les auteurs. C'est pourquoi la prochaine partie de ce travail, centrée sur « l'impact des AVC sur la participation sociale » est également très attendue.

Cela vous intéressera aussi