Les vaccins antivirauxantiviraux sont également étudiés avec la technique des virosomes et des ISCOM. Les virosomes sont des systèmes de transport liposomal et représentent un nouveau système de délivrance des vaccinsvaccins. Ils ressemblent étroitement au virusvirus naturel.

Un virosome. © pathology.unibe.ch

Un virosome. © pathology.unibe.ch

Les virosomes

Les virosomes sont des pseudo-particules virales, constituées de l'enveloppe virale, sans aucun matériel génétiquematériel génétique où l'hémagglutininehémagglutinine et la neuraminidaseneuraminidase du virus grippal sont intercalées entre deux couches de phospholipidesphospholipides. Ils sont obtenus après solubilisation à l'aide d'un détergent et reconstruction. Ils ont une morphologiemorphologie et des capacités de pénétration cellulaire identiques au virus original, et conservent leurs propriétés de fixation au récepteur cellulaire et de fusionfusion membranaire qui sont propres à l'hémagglutinine virale. En raison de l'absence de l'ARNARN viral, les virosomes n'infectent pas les cellules avec lesquelles ils fusionnent.

Structure d'un virosome. © 2005 Berna Biotech AG

Structure d'un virosome. © 2005 Berna Biotech AG 

Ils fonctionnent comme un système de présentation d'antigèneantigène, avec une capacité d'induction et de stimulationstimulation des cellules dendritiques (cellules présentatrices d'antigène) (Huckriede, Bungener et al. 2005 33) : l'activation des lymphocyteslymphocytes T déclenche la production de cytokinescytokines qui activent à leur tour les lymphocytes B et la sécrétionsécrétion d'anticorpsanticorps. Ils ont l'avantage sur les vaccins conventionnels de stimuler l'immunitéimmunité cellulaire, primordiale dans la réponse immune chez les personnes naïves de tout contact avec un agent viral, activité précisément intéressante dans le contexte d'une pandémiepandémie, et pour l'immunisation des personnes âgées (de Bruijn, Nauta et al. 2005 13) (Zurbriggen 2003 68).

Les virosomes permettent d'autre part, l'incorporation d'adjuvants immunologiques dont le but est de boosterbooster la sécrétion d'anticorps dirigés contre l'hémagglutinine (Huckriede, Bungener et al. 2005 33).

<em>Immune Stimulating Complexes</em> (ISCOMs) en microscopie électronique. © 2002 Drs Nils Lycke and Tina Johansson www.chlamydiae.com

Immune Stimulating Complexes (ISCOMs) en microscopie électronique. © 2002 Drs Nils Lycke and Tina Johansson www.chlamydiae.com

Les ISCOM

Les ISCOM (immunostimulatory complex) sont constitués de Quil A, de cholestérolcholestérol et de phospholipides. Quil A est un adjuvant puissant. Les ISCOMs sont utilisés comme vecteurs d'antigènes. Des formulations de vaccins antigrippaux inactivés pour administration nasale sont à l'étude.