L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a recommandé, mardi 26 août 2014, d’interdire la vente de cigarettes électroniques aux mineurs, estimant que leur consommation posait de graves menaces pour les adolescents.
Cela vous intéressera aussi

L'aérosolaérosol produit par les inhalateurs de nicotinenicotine, la cigarette électronique, n'est pas de la simple « vapeur d'eau » comme le disent souvent leurs fabricants, a affirmé l'OMSOMS. Aussi, leur usage pose de graves menaces pour les adolescents et même les fœtusfœtus, selon les experts. Il existe suffisamment de preuves pour mettre en garde les enfants, adolescents, femmes enceintes et femmes en âge de procréer sur les conséquences à long terme que peut avoir la consommation de cigarettes électroniques sur le développement du cerveau.

Les experts se sont également prononcés pour une interdiction de leur consommation dans les espaces publics fermés au moins jusqu'à ce qu'il soit prouvé que la vapeur exhalée n'est pas dangereuse pour les personnes passant aux alentours. Ces recommandations ont été publiées par l'OMS en vue de la sixième session de la Conférence des parties à la Convention-cadre de l'OMS pour la lutte antitabac qui aura lieu du 13 au 18 octobre 2014 à Moscou.