Santé

Les origines génétiques de la formation des artères expliquées

ActualitéClassé sous :génétique , molécule , vaisseaux sanguins

Les chercheurs du Biozentrum de l'université de Wurtzbourg ont identifié un interrupteur moléculaire, qui induit la maturation de vaisseaux sanguins en artères.

Coupe transversale d'artère. On distingue les trois couches de la paroi, de l'intérieur vers l'extérieur : intima, média, adventice. Crédit : INSERM ALPHA PICT 2000

Ces travaux, dont les résultats sont parus dans le dernier exemplaire de la revue scientifique "Genes & Development", sont basés sur l'étude du développement embryonnaire des souris.

Deux gènes, Hey1 et Hey2, jouent un rôle prépondérant dans la formation des artères. Dans les embryons de souris auxquels ces deux gènes manquent, le système vasculaire s'effondre rapidement. Avant même cette destruction, il manque aux vaisseaux sanguins nouvellement formés, et qui doivent évoluer en artères, des molécules de surface caractéristiques.

Hey1 et Hey2 fonctionnent comme des interrupteurs moléculaires : s'ils sont "allumés", ils activent différents gènes, et les vaisseaux sanguins immatures de l'embryon peuvent se transformer en artères.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi