Santé

Les artères des fumeurs... plus saines ?

ActualitéClassé sous :vie

Deux études publiées dans la revue Circulation font état de traitements qui améliorent considérablement la capacité des vaisseaux sanguins à s'adapter aux changements de pression artérielle.

Crédits : INSERM ALPHA PICT 2000 Coupe transversale d'artère. On distingue les trois couches de la paroi, de l'intérieur vers l'extérieur : intima, média, adventice.

Les chercheurs ont fait appel à des fumeurs et des non-fumeurs pour mener leurs enquêtes, les artères des premiers ayant une capacité réduite pour ce type de modification des parois des vaisseaux.

Une équipe du Royal College of Surgeons de Dublin (Irlande) a constaté que l'ingestion de la taurine, un acide aminé présent chez les poissons, permet aux artères des fumeurs de s'adapter aussi aisément que celles des non-fumeurs.
L'administration de vitamine C améliore également la fonction endothéliale, mais reste moins efficace que la taurine.

De son côté, une équipe de l'University of Iowa College of Medicine a testé le produit pharmaceutique appelé allopurinol, utilisé pour le traitement de la goutte.
Ce composé empêche l'action d'une enzyme contribuant à la production de radicaux libres qui peuvent entraîner des dommages au niveau du système circulatoire.
Une seule dose d'allopurinol n'a pas d'effet sur la fonction endothéliale des non-fumeurs, mais permet aux artères des fumeurs de réagir au moins aussi efficacement à des changements de tension que celles des non-fumeurs.

Cela vous intéressera aussi
À voir aussi :