Santé

La compatibilité des groupes sanguins

Question/RéponseClassé sous :Corps humain , compatibilité , groupe sanguin
La transfusion de sang nécessite une comptabilité des groupes sanguins entre le donneur et le receveur. © Spike55151, Flickr, CC by-nc-sa 2.0

Les groupes sanguins ont été découverts en 1900 alors que les transfusions sanguines étaient déjà pratiquées, avec une issue parfois fatale. En effet, la transfusion sanguine ne peut être une réussite que si le sang du donneur et du receveur sont compatibles.

Des antigènes et des anticorps

Des antigènes sont des glycoprotéines situées en surface des globules rouges du sang. Ces molécules font partie du système ABO (le plus connu), du système rhésus (+ ou -) ou peuvent être des antigènes rares. D'autre part, nous possédons tous des anticorps dirigés contre les antigènes qui sont absents de nos globules rouges. Ainsi, une personne de groupe sanguin A+ possède les antigènes de type A et l'antigène RH, mais possède également des anticorps dits anti-B dirigés contre les antigènes de type B.

La transfusion nécessite une compatibilité des groupes sanguins

Si l'on transfuse du sang contenant des antigènes (B) à un receveur qui possède des anticorps dirigés contre ces antigènes (anti-B), un accident ABO survient. Les anticorps du receveur attaquent les antigènes du donneur et provoquent une destruction des globules rouges (hémolyse). Les conséquences sont graves et nécessitent un traitement immédiat par hémodialyse pour purifier le sang. Si les accidents sont très rares en France, le décès survient néanmoins dans 10 % des cas.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question Santé de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez (plus ou moins secrètement).

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi