L'iris violet est très odorant. © Pixel2013, Pixabay, DP

Planète

L'Iris rhizomateux : comment la cultiver et l'entretenir ?

Question/RéponseClassé sous :Planète , jardin , fleurs

L'iris est une plante florale qui donne de bons résultats dans les emplacements où les autres végétaux deviennent des plantes chétives, notamment dans les sols calcaires et dans les talus desséchés. Mais, rien ne vous empêchera de cultiver cette fleur dans les bons terrains ! Elle ne demande que du soleil.

Il existe en fait deux types d'iris à cultiver : l’iris bulbeux, qui se plante en automne comme la tulipe, et l'iris rhizomateux, qui comprend une tige horizontale souterraine. Ce dernier comprend de nombreuses variétés, les unes sont naines (avec une hauteur de 15 à 25 cm), et les autres (50 à 80 cm) préfèrent les terrains moyens ou secs. Certaines (50 à 100 cm) encore affectionnent les sols très humides.

Les iris ont des couleurs très variées. © Edmondlafoto, Pixabay, DP

L'iris, en tout cas, n'est pas une plante gourmande et vous n'aurez pas besoin de lui administrer des engrais, sauf dans une terre particulièrement épuisée. Il faudra espacer vos plants de 30 cm. Mieux vaudra n'arroser votre culture qu'au moment de la plantation car, après, les apports d’eau pourront être nuisibles.

Des touffes à diviser en été

Après la floraison de vos iris, brûlez les feuilles sèches car elles peuvent abriter des parasites et ôtez aussi les tiges florales à leur base. Le printemps et l'été constituent une période très favorable à la division des touffes d'iris. Dégagez délicatement les rhizomes de vos plantes ; s'ils sont trop enchevêtrés, c'est le signe qu'il est temps d'intervenir. Si votre terrain est trop humide, il faudra planter vos nouvelles souches en buttes de 5 à 15 cm, ce qui favorisera le ruissellement des eaux.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !