Planète

Engrais, une pollution agricole dangereuse ?

Question/RéponseClassé sous :Pollution , engrais , engrais chimique
 

L'épandage des cultures agricoles nourrit le sol de doses massives d'engrais chimiques. Le trio azote, phosphate et potassium (NPK) est la base de tous ces produits. Sols et eaux souterraines sont exposés à ces dosages massifs qui modifient leur milieu et rendent l'eau non potable.

Ce cours d'eau circulant lentement est pollué aux nitrates, qui provoquent une efflorescence algale en surface. © Abubiju, Wikipédia, GNU 1.2

En agriculture, les engrais chimiques sont administrés en vue d'augmenter le rendement des cultures. Ils sont responsables d'une pollution massive des sols, mais sont surtout la cause majeure de pollution des eaux souterraines, principaux réservoirs d'eau potable. Il existe trois principaux types d'engrais chimiques : les azotés, les phosphatés et les potasses. Ils apportent les éléments nutritifs dont les plantes ont besoin pour se développer et qui peuvent manquer dans les sols trop exploités.

La pollution des sols est souvent due à d’anciennes industries ayant rejeté des polluants sur leur terrain d'exploitation ou à l’utilisation agricole d’engrais et de pesticides. Nous avons rencontré Philippe Hubert, directeur des risques chroniques de l’INERIS, afin qu’il nous parle au cours de cette interview des solutions pour traiter un sol pollué. © Futura-Sciences

Aujourd'hui, 66 % de la pollution de l’eau aux nitrates est imputée à l'activité agricole. L'épandage des cultures fournit des doses massives d'engrais azotés. Les nitrates étant très solubles dans l'eau, lorsqu'ils ne sont pas consommés par les plantes, s'infiltrent aisément dans le sol et atteignent progressivement les eaux souterraines. Avant les années 1950, la teneur en nitrates par litre d'eau n'excédait pas 1 mg. De nos jours, elle dépasse facilement les 50 mg/l, limite fixée par l'OMS pour considérer une eau comme étant potable.

Pollution aux nitrates : du sang bleu pour les nourrissons

Les nitrates en tant que tels ne sont pas dangereux pour la santé, mais ingérés par l'Homme, ils sont dégradés par une bactérie et se transforment en nitrites. Au-delà d'un certain seuil, ces nitrites peuvent empoisonner le sang en oxydant l'hémoglobine. Le fluide fixe alors mal l'oxygène et engendre des troubles respiratoires. On appelle cet empoisonnement la maladie bleue, ou la méthémoglobinémie. Les nourrissons y sont particulièrement sensibles.

Associés aux phosphates, les nitrates contribuent en outre aux phénomènes d'eutrophisation. Les phosphates ne s'infiltrent pas dans les sols, mais jouent un grand rôle dans les cours d'eau. Normalement limitant, ce composé émis en masse par les engrais dans l'environnement déséquilibre le bilan nutritif dans les eaux et provoque une prolifération d’algues. Celles-ci finissent par se minéraliser, n'étant pas assez consommées par les organismes présents. La décomposition de la matière organique favorise la prolifération de bactéries dans le fond, et les algues à la surface de l'eau inhibe cache le fond de la lumière solaire. C'est alors tout l'environnement aquatique qui est modifié, le milieu devenant anoxique, de nombreuses espèces disparaissent, au détriment d'autres.

Cela vous intéressera aussi