Planète

Les sols chinois rendus acides par l'utilisation massive d'engrais

ActualitéClassé sous :développement durable , Zhang Fusuo , China Agricultural University

Les sols chinois, ressources vitales pour nourrir plus d'un milliard de personnes, sont menacés par l'acidification. Des chercheurs chinois tirent la sonnette d'alarme sur les conséquences de l'usage massif d'engrais qui, de fertilisants, deviennent des poisons.

Les sols chinois, supports de l’agriculture, s’acidifient à une vitesse alarmante, ce qui menace l’agriculture dans son ensemble. © Casso.catena CC by-nc-sa

En 2010, la Chine c'est 1,3 milliard d'êtres humains, soit à peu près 20% de la population mondiale à nourrir avec 7% des terres arables de la planète. Ce rapport déjà tendu est aggravé par le développement économique de la Chine qui génère urbanisation, pollution des eaux et de l'atmosphère, autant de menaces pour ces terres arables.

La Chine a donc utilisé, et utilise toujours, de grandes quantités d'engrais pour accroître la productivité de ses ressources agricoles. Or 30 ans de ce régime ont acidifié les sols selon une étude de la China Agricultural University de Beijing (Pékin).

Cette acidification n'est pas anodine, comme le rappelle Zhang Fusuo, spécialiste du sol et coauteur de l'étude parue dans Science. Les cultures poussent de préférence dans des sols neutres ou légèrement acides. Lorsque l'acidité augmente, la pression des maladies et des ravageurs augmente aussi, ce qui réduit la croissance végétale.

Pire, si les sols deviennent très acides, les métaux toxiques qu'ils contiennent, comme l'aluminium (Al) ou le manganèse (Mn), se solubilisent et deviennent mobiles. Ils peuvent alors contaminer les ressources en eau.

Compte tenu de l'importance des quantités d'engrais utilisées en Chine, l'équipe de Zhang Fusuo a comparé les études de sols réalisées dans les années 1980 à celles des années 2000. En outre, les chercheurs ont collecté des données des zones agricoles à travers tout le pays depuis 25 ans.

55 fois plus d’engrais pour 8 fois plus de production

Leurs conclusions accusent les engrais azotés, qui à travers le cycle de l'azote libèrent des protons (H+), responsables de l'acidité. Dans presque tous les types de sols analysés, le pH a baissé de 0,13 à 0,8 unité. Une évolution impressionnante, puisque selon Zhang Fusuo, une baisse de cette ampleur « prend normalement des centaines de milliers d'années » !

Malgré certaines critiques sur la provenance des données utilisées, les scientifiques de la communauté internationale ne sont pas surpris par cette acidification. Depuis les années 1960, la production agricole chinoise a été multipliée par 8 tandis que les engrais azotés ont été multipliés par... 55 !

Si le chaulage des sols, c'est-à-dire l'épandage de chaux, peut réduire l'acidité des sols, la technique est trop coûteuse pour les paysans chinois. La meilleure solution reste de réduire drastiquement les quantités d'engrais azotés utilisées. Les chercheurs estiment que 50 à 60% de ces quantités sont en trop et ne servent pas aux plantes, uniquement à polluer les eaux et l'atmosphère.

En d'autres termes, et comme le résume Zhang Fusuo : « stoppons les abus ».

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi