La BMW i8, une voiture de sport hybride rechargeable. La BMW i8 n’est pas en reste dans la course des voitures à faible consommation de carburant et d’émissions de particules. Sur cet aspect, la voiture de sport hybride rechargeable affiche sa volonté de concurrencer les citadines. Les roues arrière sont entraînées par un moteur TwinPower Turbo développant 231 CV, tandis que les roues avant sont mues par un moteur électrique de 131 CV. La BMW i8 affiche une accélération de 0 à 100 km/h en 4,4 s et une vitesse maximale de 250 km/h. La batterie lithium-ion permet une autonomie de 35 km en tout électrique. © Andy_BB, CC by-nc 2.0

Planète

Top 18 des plus belles voitures électriques

PhotoClassé sous :Automobile , voiture , voiture électrique

La voiture électrique est un véhicule autonome se déplaçant grâce à une énergie embarquée et stockée dans une batterie. Cette dernière est rechargeable par câble sur le réseau électrique domestique ou par la récupération partielle d'énergie lors de la décélération du véhicule dans le cas d'un moteur hybride. Dans les deux cas, le moteur joue ainsi le rôle de générateur. L'autonomie du véhicule dépend de la capacité de la batterie, du type de trajet, du mode de conduite et des accessoires utilisés. L'autonomie moyenne indiquée par les constructeurs automobiles oscille entre 150 et 300 km, pour un temps de recharge moyen de huit heures.

Si la propulsion électrique possède un rendement plus élevé que les propulsions à combustion telles que l'essence, le diesel ou l'hydrogène, c'est au détriment du rendement pour une charge utile donnée. En effet, l'encombrement et le poids des batteries affectent son efficacité. La distance qu'une voiture électrique peut parcourir est ainsi limitée à 200 km en moyenne lorsqu'un véhicule similaire équipé d'un moteur diesel peut rouler 1.000 km avec un plein de carburant.

La voiture électrique a été considérée à tort comme un moyen de déplacement propre et écologique mais, sur saisine de l'Observatoire du nucléaire, les constructeurs automobiles ont reconnu en août 2013 qu'il n'en était rien. En effet, outre le fait que ce type d'énergie nécessiterait la construction de dix à vingt centrales nucléaires dont il faudrait traiter les déchets, se pose également le problème de la dépollution et du recyclage des matières polluantes (métaux lourds, produits chimiques...) qui composent les batteries. En règle générale, la durée de vie de celles-ci n'excède pas cinq ans, tous types d'accumulateurs confondus. L'impact sur l'environnement est donc directement lié à la production d'électricité et à l'utilisation de matériaux polluants. Autre aspect freinant l'achat de ce type de véhicule : le prix, qui reste trop élevé pour la majorité de la population, et ce malgré les incitations du bonus « écologique »...

Abonnez-vous à la lettre d'information Photos : chaque semaine, deux sujets traités à travers des photos remarquables.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !