Voiture électrique : Renault veut un modèle à moins de 10.000 euros

Classé sous :Salon de Francfort , voiture électrique , Renault Captur hybride E-TECH Plug-in

Voilà une annonce qui n'est pas passée inaperçue. Dans une interview donnée au quotidien allemand Handelsblatt dans le cadre du salon de Francfort (Allemagne), le Directeur général du Groupe Renault a annoncé que le constructeur français pourrait sortir une citadine tout électrique à moins de 10.000 euros d'ici 5 ans en Europe. Est-ce crédible ?

Thierry Bolloré fait le pari de la baisse prochaine des prix, motivée par une demande de plus en plus importante et une concurrence de plus en plus forte. À Francfort, Volkswagen a ainsi créé l'événement avec la présentation de la toute nouvelle ID.3, sa première citadine électrique. Pour l'instant, les tarifs de la Volkswagen ID.3 n'ont pas encore été annoncés, mais le constructeur allemand annonce une version de base (batterie de 45 kWh pour environ 330 km d'autonomie) à un peu moins de 30.000 euros. Actuellement, la Volkswagen e-Golf s'affiche à partir de 33.950 euros tandis que la nouvelle petite e-Up! devrait prochainement se négocier à partir de 23.000 euros.

Renault n’a pas de stand officiel au salon de Francfort 2019. Mais le constructeur français y a présenté son Captur hybride E-Tech Plug-in qui sera commercialisé à partir de 2020. © Renault

En fait, l'offre la plus compétitive est pour l'instant proposée par Skoda avec sa Citigo-e iV, attendue début 2020 à un peu moins de 20.000 euros, tout cela sans le bonus écologique de 6.000 euros, à déduire de l'ensemble de ces prix. Chez Renault, la Zoe est proposée à partir de 19.900 euros, bonus écologique déduit, mais hors location de batterie.

Pour mener à bien ce projet, Renault pourrait toutefois s'appuyer sur l'expérience de la City K-ZE, un petit modèle à destination du marché chinois, dévoilé au printemps dernier et qui doit être officiellement lancé en 2020 à prix cassé. Il s'agit d'un véhicule dont le design est directement inspiré des petits SUV urbains, disposant de nombreux équipements (écran tactile avec navigation et services connectés, caméra de recul, capteurs de stationnement, etc.) et qui affiche une autonomie d'environ 250 km. Il se veut en outre facilement rechargeable, via n'importe quel type de prise, domestique ou publique. En cas de succès commercial, il n'est donc pas impossible qu'une déclinaison de ce modèle arrive en Europe dans quelques années, que ce soit avec le sigle Renault ou même... Dacia.

La Renault City K-ZE est un SUV électrique compact qui sera lancé en Chine l’année prochaine. Il pourrait servir de base à un futur modèle à moins de 10.000 euros pour le marché européen. © Renault/Anthony Bernier