Planète

Institut Jane Goodall et parrainage d'un chimpanzé

Dossier - Le chimpanzé, un grand singe menacé
DossierClassé sous :zoologie , chimpanzé , espèce menacée

-

D’un million d’individus en 1960, il ne reste qu’entre 175.000 et 220.000 chimpanzés aujourd’hui. Ces grands singes sont gravement menacés à cause de la chasse, des maladies et de la diminution progressive de leur habitat. Faisons tout pour protéger les chimpanzés, dont la vie sociale et l’intelligence fascinent.

  
DossiersLe chimpanzé, un grand singe menacé
 

Jane Goodall fête ses 80 ans cette année, et son combat pour les chimpanzés continue. Voici une présentation de son institut, ainsi que de son action auprès de chimpanzés orphelins.

Femelle bonobo. © Hans Hillewaert, CC BY-SA 3.0

L'institut Jane Goodall est une organisation non gouvernementale de tout premier plan pour la protection de la biodiversité, de l'aide au développement durable et de l'éducation à l'environnement des plus jeunes. Il a été créé aux États-Unis en 1977, et sa filiale française (fondée par David Lefranc, Jeroen Haijtink et Emmanuelle Grundmann) aura dix ans en fin d'année.

Cet institut a l'ambition de mettre en œuvre l'ensemble des moyens à sa disposition pour provoquer une prise de conscience de l'opinion publique française sur le compte à rebours actuellement en marche qui mènera à l'extinction définitive des grands singes si aucune mesure de grande ampleur n'est prise très vite.

Jeunes chimpanzés du sanctuaire Jane Goodall de Tchimpounga (Congo-Brazzaville). © Delphine Bruyère, cc by nc 3.0

Parrainer un chimpanzé

Le sanctuaire de Tchimpounga au Congo-Brazzaville est depuis plus de 20 ans le refuge de jeunes chimpanzés orphelins victimes du trafic de la viande de brousse, du commerce illégal d'animaux vivants et de la destruction de leur forêt. Tchimpounga abrite actuellement plus de 170 chimpanzés, auxquels les équipes de l'institut apportent jour et nuit la plus grande attention possible et prodiguent tous les soins nécessaires.

Face à l'afflux constant de jeunes chimpanzés orphelins, le sanctuaire ne peut plus répondre aux exigences sanitaires et aux besoins des jeunes rescapés. Jane Goodall et son équipe ont donc décidé d'aménager trois îles du fleuve Kouilou, à quelques dizaines de kilomètres, pour y transférer certains chimpanzés. Là-bas, ils pourront vivre en semi-liberté dans un espace forestier propice à un meilleur développement.

Vous pouvez parrainer un chimpanzé : Anzac, Kauka, Lemba, Mambou, etc. vous attendent, aidez-les à retrouver leur liberté.