Planète

La faune

Dossier - Europa, île éparse
DossierClassé sous :ile , éparse , diversité

-

Europa subit un climat tropical tempéré par la mer. La houle et les vents dominants alizés sont de secteur Est - Sud-Est. Deux saisons sont prononcées : une période chaude et humide où les pluies 600 mm sont sporadiques et violentes correspondant à l'été austral, et une période plus fraîche et sèche correspondant à l'hiver austral.

  
DossiersEuropa, île éparse
 
Les oiseaux marins nicheurs sont représentés par le paille en queue à brin rouge à brin blanc, la frégate ariel, la grande frégate, le fou à pied rouge, la sterne fuligineuses et la sterne caspienne.
Phaethon lepturus Paille en queue brin blanc. © Carla Kishinami - CC BY-NC 2.0
Paille en queue brin rouge. © Island Conservation CC BY-NC 2.0
Fou à pieds rouges. © Antoine DR

Des oiseaux marins côtiers se reproduisent également à Europa : Le corbeau pie, l'aigrette dimorphe, la chouette Effraie et le zosterops (endémique de l'île).

Aigrette dimorphe Dimorphic Egret (Egretta dimorpha). © DickDaniels - CC BY-SA 3.0

Bon nombre d'espèces migratrices ont déjà été observées à Europa. Sans faire de liste exhaustive, ce sont surtout des limicoles qui passent régulièrement, les biotopes recherchés (mangrove périphérique, zone de marée basse) de ces espèces étant une des explications de ces passages. Plusieurs espèces de hérons ont également été signalées ainsi que des hirondelles de cheminées. Même un flamand rose fut aperçu dans le lagon dans les années 1990. Et de façon ponctuelle et pour le moins exotique, des skuas ou Labbe Subantarctique qui sont plus courant dans la zone des iles Crozet ou Kerguelen.

Les reptiles

Trois petits reptiles ont l'air de se partager l'île : deux scinques et un gecko nocturne. Les tortues marines étant le groupe le plus représenté. La tortue verte ou franche a trouvé son Eden sur cette île éparse. Des milliers de femelles viennent pondre sur toutes les plages sableuses entre novembre et avril. Les prédateurs, frégates, rats, bernard-l'hermite, corbeau-pie provoquent de véritables hécatombes lors des éclosions de jour.

Tortue verte. © Unsplash, Domaine public

Les mammifères

Les rats, fidèles compagnons de l'activité humaine, semblent s'être parfaitement adaptés aux conditions de vie insulaire. Les chèvres de couleur noire, introduites vers 1860 par les pionniers, sont omniprésentes sur la totalité de l'île.

Les poissons

Récif corallien vierge de toute exaction humaine, les fonds sous-marins sont extraordinaires. Véritable paradis aquatique où se croisent mérous, balistes, chirurgiens, perroquets et surtout requins. Réserve sous-marine intégrale depuis 1975, l'isolement géographique étant le meilleur atout de cette faune sous-marine.

Les invertébrés

Les arachnidés et quelques insectes sont les représentants terrestres les plus courants à Europa. Crustacés, mollusques, échinodermes, madréporaires et tous les groupes associés à une vie sous-marine récifale sont, pour l'instant, encore très représentés.

S'il n'en reste qu'un pour gâcher l'image de cette île magnifique, c'est le moustique qui a eu la facheuse idée de pouvoir se reproduire en eau saumâtre. A part nourrir le zosterops, cet insecte est un véritable poison sur certains moments de l'année, dont la période qui est à l'origine de ce site...