Planète

Massif du Jura : visiter Nantua, dans l'Ain

Dossier - Tourisme dans le Jura pour une randonnée en montagne
DossierClassé sous :géographie , Jura , géologie

Lorsque l'on pense au Jura, bien souvent, la première image qui nous vient, c'est celle de la montagne. Il ne faut pourtant pas oublier que c’est aussi un monde méritant un détour géologique et préhistorique, en plus d'être un lieu de tourisme de randonnée, d’histoire et de spécialités !

  
DossiersTourisme dans le Jura pour une randonnée en montagne
 

Situé dans le département de l'Ain, Nantua fait partie du massif du Jura. Le site est remarquable pour sa géologie et célèbre pour son lac.

Le lac de Nantua est situé dans l'Ain, dans le massif du Jura. © Yoann MORIN, Shutterstock

Nantua se trouve dans le Jura méridional, à la limite de contact entre les faisceaux plissés du Jura interne (Haute-Chaîne) et du Jura externe.

Carte géologique de Nantua. © Ministère de l'Industrie, 1964

L'anticlinal des Monts d'Ain (Jurassique moyen et supérieur), orienté nord-sud, entaillé par une cluse d'origine glaciaire d'âge quaternaire (est-ouest), est bordé à l'ouest par un synclinal écrasé (les Neyrolles). Le fond de la cluse est occupé par un lac.

Coupe AA' (voir carte ci-dessus) de la région. © BRGM Stratigraphie de Nantua. (Cliquez sur le tableau pour l'agrandir.) © Académie de Lyon

Différentes structures géologiques sont visibles en de nombreux points (d'après le site de l'Académie de Lyon).

La Roche des trois Commères, les lésines de Buclans…

Les formes superficielles de dilution de la roche :

  • La Roche des trois Commères ;
  • Les lésines de Buclans ;
  • Les lapiaz de Septmoncel et Longchaumois ;
  • Les dolines des Mouilles et de la combe de Laisia ;
  • L'ouvala de Chaudezembre ;
  • La vallée sèche de l'Embouteilleux et de l'Anquerne ;
  • La perte du lac de Bellefontaine.

Parmi les structures géologiques, figurent aussi les formes souterraines :

  • Les grottes de Sainte-Anne, de Valfin-les-Saint-Claude, de la Grusse, du Célary, le trou Picard ;
  • Les résurgences et cascades du Flumen ;
  • La résurgence de la Doye Gabet ;
  • L'exsurgence du Trou de l'Abîme et du Merdasson ;
  • La source intermittente de Noire-Combe ;
  • Les gorges de la Bienne ;
  • La cascade de la Queue de Cheval ;
  • Les cascades des Combes et du Pont de la Pitié.
La forêt du Risoux. © DR

Le lac des Rousses, la cluse du Flumen, la forêt du Risoux…

D'autres structures géologiques sont à découvrir :

  • Structures dues à l'érosion glaciaire : les lacs des Rousses, de Lamoura, des Mortes ;
  • Les combes : la combe du Tacon, de Bellefontaine, de l'Abîme, du Tressus, de la Simard, d'Orvaz, de Chevry et de Vulvoz-Choux ;
  • Les cluses : la cluse du Flumen, de Sur les Grès, de la Roche Blanche, de Morez, du Col de la Savine, l'enfilade de la Bienne ;
  • Les monts : les bois de Tresburry et de Ban, la forêt du Risoux et la forêt du Massacre (la forêt du Massacre est célèbre sur le territoire des Hautes-Combes. Ce nom rappelle l'évènement de 1535 où 600 mercenaires italiens furent envoyés par François Ier pour secourir Genève assiégée par les Savoyards. Les 600 mercenaires ont été tués par les Savoyards...) ;
  • Les vaux : les vaux de l'Orbe, de Lamoura, de la Bienne, de Septmoncel, de Viry ;
  • Le relief inversé : le mont Fier, le repli synclinal perché des Moussières ;
  • Les structures plissées : le plateau de la région des Moussières ;
  • Les formes plus complexes : le Chapeau de Gendarme, le Pli en Champignon de la Cernaise, le rocher du Frênois, le Crêt pourri, le mont Bayard.

Lire aussi notre dossier intitulé Marbres et marbreries du Jura, à propos de la géologie de ce massif.