Planète

La biodiversité en Outremer

Dossier - Biodiversité en Outremer
DossierClassé sous :développement durable , géographie , Biodiversité

WWF.Fr

-

Forte de son rayonnement dans les trois océans de la planète, la France doit sa richesse à la diversité de la nature et des populations qui composent les collectivités d'Outre-Mer

  
DossiersBiodiversité en Outremer
 

Le WWF, en collaboration avec des experts régionaux du monde entier a identifié des écorégions dont la sauvegarde est cruciale pour la conservation de la diversité biologique planétaire. Les écorégions sont les espaces sauvages les plus riches de la planète.

Les 238 principales écorégions sélectionnées représententà elles seules 80% de la diversité mondiale.

Parmi les 17 écorégions que compte la France, 14 se situent en Outre-Mer : 4 en Nouvelle-Calédonie, 4 en Guyane, 2 en Polynésie, 1 à Wallis et Futuna, 2 dans l'Océan Indien (la Réunion et Mayotte) et 1 à St-Pierre et Miquelon. C'est dire l'exceptionnelle richesse naturelle des collectivités françaises d'Outre-Mer, mais aussi la forte responsabilité de notre pays pour la protection de la diversité biologique planétaire.

Diversité des paysages, des milieux naturels et des espèces qui les peuplent :

Mangrove coupée © Catherine Gabrié WWF - Tous droits de reproduction interdit

terres glacées antarctiques, forêts tropicales primaires, récifs coralliens et lagons parmi les plus grands du monde, mangroves, présence d'animaux spectaculaires tels que le jaguar, la tortue luth, la baleine bleue, l'hoatzin, le toucan, le grand ara bleu...

Parmi toute cette richesse on dénombre 26 fois plus d'espèces de plantes, 3,5 fois plus d'espèces de mollusques, 60 fois plus d'espèces d'oiseaux endémiques
qu'en métropole.

Le WWF-France développe d'ores et déjà des programmes de protection dans certaines de ces écorégions ; dans d'autres, il mène un travail de réflexion et d'étude pour entreprendre une action de terrain dans les 10 prochaines années.

• En Guyane, le WWF-France développe depuis plus de 10 ans aux côtés d'acteurs locaux, un programme en faveur de la protection des tortues marines. Il soutient également la création d'un Parc national en Guyane pour la protection et la gestion durable de la forêt tropicale.
• En Nouvelle-Calédonie, il met en place, avec 10 partenaires locaux, nationaux et internationaux, un plan de préservation, restauration et valorisation des forêts
sèches présentes sur la côte ouest de la Grande Terre.
• A Mayotte, le WWF-France travaille à l'élaboration et la mise en œuvre d'un plan de gestion du lagon.

Récif © Catherine Gabrié WWF - Tous droits de reproduction interdit

Classées parmi les hauts lieux de la planète pour leur biodiversité, les régions d'Outre-Mer sont pourtant confrontées à la dégradation et à la disparition progressives de leurs trésors naturels. Par exemple, l'orpaillage notamment clandestin engendre des atteintes graves à l'environnement et à la santé humaine en Guyane. Le tourisme également exerce une forte pression sur les milieux naturels côtiers, en particulier sur les récifs coralliens.

Récif Polynésie © Catherine Gabrié WWF - Tous droits de reproduction interdit

Afin de mobiliser toutes les compétences techniques et moyens financiers nécessaires à la mise en place d'une stratégie ambitieuse en faveur de la biodiversité dans les collectivités françaises d'Outre-Mer, le WWF lance une campagne nationale de sensibilisation, avec un relais dans chaque collectivité d'Outre-Mer concernée. Cette campagne permettra de sensibiliser les Français à la beauté et à la fragilité du patrimoine naturel d'Outre-Mer et de susciter leur soutien pour la préservation de son équilibre.