Planète

10 programmes dans 10 écorégions prioritaires sur les 10 prochaines années…

Dossier - Biodiversité en Outremer
DossierClassé sous :développement durable , géographie , Biodiversité

-

Forte de son rayonnement dans les trois océans de la planète, la France doit sa richesse à la diversité de la nature et des populations qui composent les collectivités d'Outre-Mer

  
DossiersBiodiversité en Outremer
 

3 fois plus d'espèces de plantes, 4 fois plus d'oiseaux et 8 fois plus de reptiles qu'en Métropole, de nombreuses espèces uniques au monde... les collectivités françaises d'Outre-Mer regorgent d'une exceptionnelle biodiversité.

Pneumatophores genouillés de palétuviers du genre Bruguiera dans la baie de Prony (Nouvelle-Calédonie). © Jean-Michel Lebigre - Tous droits de reproduction interdit

L'objectif global de la mission Outre-Mer du WWF-France est de "faire que la préservation de cette biodiversité et des ressources naturelles soit reconnue comme un principe fondamental de la survie et du bien-être des communautés humaines".

Embouchure dans le lagon calédonien. Les sédiments terrigènes favorisent la progradation de la mangrove mais nuisent aux récifs frangeants. © Jean-Michel Lebigre - Tous droits de reproduction interdit

Pour atteindre cet objectif, le WWF-France lance un programme écorégional pour stopper la dégradation et préserver le patrimoine naturel biologique des 10 principales écorégions d'Outre-Mer d'ici 10 ans pour un développement durable des collectivités d'Outre-Mer.

Ce programme comporte trois axes d'intervention :

Récif Polynésie © Catherine Gabrié WWF - Tous droits de reproduction interdit

- La signature d'accord de collaboration avec les principaux acteurs d'Outre-Mer et en particulier les autorités locales.
- le soutien à la planification de la gestion, la préservation et la valorisation des ressources biologiques naturelles de ces écorégions sur 10 ans.
- le soutien à la mise en oeuvre partenariale de plans d'actions avec des activités concrètes de terrain.

Plage motu Polynésie © Catherine Gabrié WWF - Tous droits de reproduction interdit

Parmi ces actions de terrains, une dizaine peut être citée en exemple.

• En Guyane, dans les deux premières écorégions, il s'agit de :
- protéger la forêt tropicale humide : adoption de mode d'exploitation durable, limitation des impacts de l'orpaillage, soutien à un réseau régional d'aires protégées.
- protéger les tortues marines : protection des plages, limitation des captures accidentelles par la pêche, suivi de la population.

• Dans les Caraïbes, troisième écorégion, le WWF-France souhaite soutenir le développement des activités du comité local de l'Ifrecor pour la gestion durable et la protection des récifs coralliens de Martinique et de Guadeloupe.

Grès de plage à l'îlot Maître dans le lagon calédonien. © Jean-Michel Lebigre - Tous droits de reproduction interdit

• La Nouvelle-Calédonie réunit à elle seule quatre écorégions dont les actions de terrain portent sur les forêts sèches, les forêts humides, les cours d'eau, et enfin sur une gestion raisonnée du lagon en soutenant les activités de l'Ifrecor.

Fond marin Polynésie © Catherine Gabrié WWF - Tous droits de reproduction interdit

• En Polynésie française, le WWF-France pourra apporter son expertise pour la préservation des récifs coralliens et la gestion durable des ressources marines dans le cadre de l'Ifrecor.

• Le lagon de Mayotte représente la neuvième écorégion où le WWF-France agit en faveur de la mise en œuvre d'un plan de gestion du lagon intégrant la préservation des récifs et celle d'espèces d'intérêts majeurs (baleine, dugong).

• La Réunion est la dixième écorégion, où le WWF-France travaille à la préservation du patrimoine forestier de l'île en appui aux initiatives locales telles que
la création du Parc des Hauts de la Réunion.