Sciences

Dossier : pourquoi préserver la biodiversité ?

ActualitéClassé sous :Vie du site , biodiversité , préserver la biodiversité

Découvrez le dossier La biodiversité : un écosystème à préserverAprès l'année 2010, déclarée par l'ONU « Année internationale de la biodiversité », les inquiétudes s'affirment concernant la survie de nombreuses espèces. Ce dossier répond aux questions importantes liées à la notion de biodiversité : pourquoi parle-t-on de sixième extinction de masse ? Qu'est-ce que le service écologique ? Quelles sont les conséquences d'une extinction de masse ?

La biodiversité est le tissu vivant de la Terre. © Julien Willem, GNU FDL Version 1.2

 

 

L'année 2010, déclarée par l'ONU « Année internationale de la biodiversité », a mis en exergue les différentes menaces qui pèsent sur la biodiversité mondiale. Les inquiétudes s'affirment concernant la survie de nombreuses espèces. Le lien vital entre l'humain et la biodiversité n'est souvent pas assez considéré, pourtant cette biodiversité est le tissu vivant de notre planète. Déforestation, surpêche, modification des habitats... Les menaces sont nombreuses et aboutissent aujourd'hui à la sixième extinction de masse.

 

 

 

La biodiversité a été à l'honneur en l'année 2010, ce qui a permis de regarder de plus près son évolution mondiale. L'UICN rappelle les menaces qui pèsent sur les espèces, et l'on parle aujourd'hui de sixième extinction de masse.

 

 

 

De quoi parle-t-on quand on se gargarise du mot « biodiversité » ? Un vocable créé à la fin des années 1980 aux États-Unis et « mondialisé » à la faveur du sommet planétaire de Rio de Janeiro en juin 1992 - c'est-à-dire un événement politique et non pas d'abord scientifique, notons-le.

 

 

 

Pour mieux comprendre l'importance de chaque maillon de la chaîne alimentaire pour la biodiversité, prenons l'exemple de la loutre de mer. L'histoire se passe au sud des côtes de l'Alaska, autour de l'archipel des îles Aléoutiennes, dans le Pacifique nord.

 

 

 

L'approche « réseau » de la biodiversité s'appuie sur les connaissances développées depuis le début du XXe siècle par une jeune science émergée au siècle précédent, l'écologie. Et l'un des apports majeurs de cette science pour nous aider à comprendre notre monde est le concept d'écosystème.

 

 

 

La biodiversité effectue un contrôle biologique gratuit. Partout à travers le monde les Hommes sont en compétition avec une multitude de ravageurs pour la nourriture, les fibres et le bois. Mais, qu'ils le sachent ou non, ils sont aidés dans cette lutte par nombre de parasites et prédateurs qui réduisent grandement  les densités de beaucoup de ces ravageurs. La perte des services assurés par des contrôleurs naturels des ravageurs peut avoir d'importantes conséquences économiques, environnementales ainsi que pour la santé humaine.

 

 

 

Les causes de l'extinction en masse que nous vivons sont nombreuses, tout comme ses conséquences. Si, à Rio en juin 1992, des chefs d'État se sont penchés sur la biodiversité, c'est à la fois parce que son importance pour les activités humaines et le bien-être de nos sociétés étaient devenus évidents mais aussi parce que ce tissu vivant de notre planète se déchirait un peu partout - forêts tropicales brûlées ou rasées, récifs coralliens érodés, ressources marines menacées...

 

 

 

Ainsi, on l'a bien compris, préserver la biodiversité est essentiel. Il n'y a pas la biodiversité d'un côté, petite histoire de jolies pâquerettes et de gentilles hirondelles, et l'humain de l'autre, seule question d'intérêt majeur. L'Homme est partie intégrante de la biodiversité et il en dépend totalement. Il en a besoin... et il est responsable de son effondrement programmé et clairement amorcé.

 

 

 

Pour aller plus loin sur le sujet de la biodiversité, consultez la bibliographie renseignée par l'auteur.

 

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi