Planète

Daguet gris

DéfinitionClassé sous :zoologie , cervidé , herbivore
Photo d'un mazama. © Leonardo C. Fleck, GNU FDL Version 1.2

Daguet gris (Fischer 1814) - Mazama gouazoubira

  • Ordre : Artiodactyla
  • Famille : Cervidae
  • Sous-famille : Capreolinae
  • Genre : Mazama
  • Taille : 1,20 à 1,40 m (hauteur au garrot 0,55 à 0,65 m - longueur des cornes 0,15 m)
  • Poids : 25 à 30 kg
  • Longévité : 8 à 10 ans

Statut de conservation UICN : LC préoccupation mineure

Description du daguet gris

Le daguet gris est un petit cervidé à la robe marron nuancée de gris. La partie ventrale et le bout de la queue sont blanchâtres. Le mâle développe des petites cornes sans ramifications. Le daguet gris est le plus grand spécimen du groupe des mazamas.

Habitat du daguet gris

Le daguet gris hante les milieux boisés ouverts ou semi-ouverts de toute l'Amérique du Sud à l'est de la cordillère des Andes, depuis le Mexique jusqu'au nord de l'Argentine.

Mazama. © Postdlf, GNU FDL Version 1.2

Comportement du daguet gris

C'est un animal actif au crépuscule et la nuit dans les zones d'activités humaines plus intenses. Son territoire recouvre un hectare ou davantage qu'il marque en grignotant l'écorce des arbres et à l'aide de ses fèces, de son urine, ainsi que de sécrétions odorantes issues de diverses glandes. Lors de fortes chaleurs, il se réfugie dans des milieux boisés plus couverts. Il vit généralement en solitaire mais on le trouve également en couple.

Reproduction du daguet gris

La période de reproduction a lieu en automne. La gestation dure 220 jours au terme desquels la femelle met bas un seul faon qui pèse un peu moins d'un kilo. Pour éviter les prédateurs, la femelle conserve son petit à l'abri d'épais fourrés pendant près de huit mois. Les jeunes atteignent leur maturité sexuelle entre 1 et 2 ans.

Régime alimentaire du daguet gris

Le mazama se nourrit de pousses tendres, de jeunes feuilles et de bourgeons, mais aussi de fruits et de champignons

Menaces sur le daguet gris

Bien que le daguet gris soit fragilisé par la destruction de son habitat, les populations restent abondantes et en Guyane française, sa chasse pour la consommation de subsistance est autorisée.

Cela vous intéressera aussi